Vers un projet communautaire pour aider le rétablissement des Méganticois

Plus de 50 leaders, intervenants et citoyens ont participé à une journée de réflexion collective, jetant les bases d'un projet communautaire visant l'amélioration de la santé de la population de Lac-Mégantic, encore très affectée près de trois ans après la tragédie du 6 juillet 2013.
Cette journée de réflexion collective avait été prévue le 4 février dernier, en même temps que l'annonce d'une contribution de 125 000$ pour soutenir le rétablissement de la communauté, après que la phase 2 de l'Enquête de santé populationnelle estrienne ait été révélée par la Direction de la santé publique de l'Estrie. Elle avait clairement démontré très peu d'amélioration et même une détérioration de l'état de santé chez plus de la moitié des Méganticois.
Plusieurs idées porteuses ont résulté de cette intervention, où des experts en rétablissement des communautés ont apporté leur concours, dont les professeurs Danielle Maltais, de l'Université du Québec à Chicoutimi, et Tracey O'Sullivan, de l'Université d'Ottawa.
Café-citoyen
Entre autres, il a été suggéré de maintenir les ressources psychosociales en les rapprochant du terrain, faire une campagne positive en misant sur les forces de la communauté, avoir un lieu favorisant les échanges tel qu'un café-citoyen, etc.
«L'aide consentie devra servir à mettre en place un projet novateur, et non pas à consolider des emplois déjà existants dans le milieu de la santé et des services sociaux», selon la directrice de santé publique, Dre Mélissa Généreux. «Plusieurs projets prometteurs ont été proposés et nous évaluerons la possibilité de les soutenir», a-t-elle déclaré.
Pour la directrice générale de la Corporation de développement communautaire du Granit (CDC), Monique Phérivong-Lenoir, la journée s'est révélée très inspirante.
«Bâtir un projet tous ensemble est vraiment quelque chose de motivant. D'autant plus que tout le monde, des citoyens aux élus, se sent impliqué», a-t-elle exprimé.
Il a été décidé de mettre sur pied un comité piloté par la CDC du Granit et la Direction de santé publique de l'Estrie, dans les prochaines semaines, afin de ficeler toutes les pièces du casse-tête élaboré lors de cette journée de réflexion.