La Tribune
Noriko Imaizumi, fondatrice du projet au Québec, et Diane Roy, ambassadrice, veulent mettre sur pied un centre d'entraînement adapté à Sherbrooke pour les personnes ayant subi une blessure de la moelle épinière.
Noriko Imaizumi, fondatrice du projet au Québec, et Diane Roy, ambassadrice, veulent mettre sur pied un centre d'entraînement adapté à Sherbrooke pour les personnes ayant subi une blessure de la moelle épinière.

Vers un nouveau centre d'entraînement adapté à Sherbrooke

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
Le projet en est peut-être encore qu’à ses balbutiements, mais le Centre québécois d’entraînement adapté FSWC, dont font partie les athlètes paralympiens Diane Roy et Carl Marquis, voit grand pour un tout nouveau centre à Sherbrooke pour les personnes ayant subi une blessure de la moelle épinière.