La Tribune
Les entreprises d’entretien de pelouse estiment que la solution proposée par la Ville de Sherbrooke pour freiner la prolifération de vers blancs ne s’applique que dans des conditions idéales et que le recours à des traitements à l’acelepryn est approprié.
Les entreprises d’entretien de pelouse estiment que la solution proposée par la Ville de Sherbrooke pour freiner la prolifération de vers blancs ne s’applique que dans des conditions idéales et que le recours à des traitements à l’acelepryn est approprié.

Vers blancs : rien à voir avec la chimio

Tommy Brochu
Tommy Brochu
La Tribune
Les traitements que font les entreprises contre les vers blancs ne sont pas de la « chimiothérapie préventive », comme l’a dit Évelyne Beaudin au conseil municipal, affirment les entrepreneurs qui œuvrent dans ce domaine.