Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le SPS rapporte une quinzaine de vols de catalyseurs sur son territoire depuis le début de décembre.
Le SPS rapporte une quinzaine de vols de catalyseurs sur son territoire depuis le début de décembre.

Vague de vols de catalyseurs à Sherbrooke

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
La région sherbrookoise fait face à une vague de vols de catalyseurs de voiture depuis quelques semaines.

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) rapporte une quinzaine de vols sur son territoire depuis le début de décembre.

Le SPS souhaite sensibiliser la population à ce type de vols pour le moins particulier et qui se fait de plus en plus fréquent.

Cette pièce du système d’échappement vaut son pesant d’or pour les voleurs, explique Martin Carrier, porte-parole du SPS.

«Il semble y avoir un marché noir actuellement. Nous voulons prévenir les gens, dit-il. Il y a eu 14 vols depuis décembre à Sherbrooke.»

«C’est un phénomène provincial actuellement. On remarque aussi des vols dans les régions de Montréal et Québec.»  

Les voleurs semblent cibler les voitures de marque Hyundai et Kia, ajoute M. Carrier.

Cette pièce peut valoir quelques milliers de dollars. Les voleurs pourraient rechercher le palladium qui se retrouve dans les catalyseurs. Son prix a bondi depuis 2018.

«Je ne sais pas comme ils s’y prennent pour voler les catalyseurs, mais il semble que ça se fait assez vite. En quelques minutes », mentionne M. Carrier.

Magog

«C’est la première fois qu’on voit une vague de vols de catalyseurs sur notre territoire.»

À Magog, on a aussi remarquer ce phénomène. La Régie de police de Memphrémagog signale 13 plaintes de vol de ce type durant les mois de novembre et décembre. Des enquêtes sont en cours.  

L’an dernier, la région de Trois-Rivières connaissait une vague de ce même type de vols. Ceux-ci pouvaient se dérouler en plein jour, rapportait Le Nouvelliste en février 2020.

Le SPS y va de quelques conseils de prévention pour contrecarrer les plans des malfaiteurs. On peut par exemple stationner sa voiture près d’un trottoir ou d’une bordure de stationnement. On peut ainsi limiter l’accès sous le véhicule.

Le SPS recommande aussi de coller l’étiquette ou le logo de votre compagnie de système d’alarme, vraie ou fausse, sur le véhicule, de façon à dissuader les voleurs de s’attaquer à votre auto. Les voitures doivent être préférablement stationnées dans un endroit bien éclairé et fréquenté ou dans un garage.

La surveillance de voisins et la présence de gens dans les lieux publics peuvent également décourager les voleurs, ajoute Martin Carrier. 

«N’hésitez pas à contacter la police lorsque vous voyez des individus rôder dans les stationnements», dit-il.

On peut joindre le Service de police de Sherbrooke au 819 821-5555 pour signaler un vol.