Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’incendie de la maison est probablement dû à des tisons encore actifs jetés dans une poubelle.
L’incendie de la maison est probablement dû à des tisons encore actifs jetés dans une poubelle.

Vague de solidarité pour une dame de Danville

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
Article réservé aux abonnés
La magie des fêtes s’est en quelque sorte concrétisée à Danville dans les derniers jours. Les citoyens des environs ont répondu à l’appel à l’aide de Suzie Charron qui a vu la maison qu’elle louait sur le chemin Nicolet-Falls être ravagée par les flammes le 18 décembre.

Une collecte a été organisée à la suite de la tragédie qui a emporté les deux chats de Mme Charron, mais qui n’a heureusement fait aucun blessé. Les gens ont donné des vêtements, des couvertures et de l’argent.

« Je n’en revenais pas que les gens se mobilisent comme ça pour aider, mentionne celle qui n’était pas assurée en raison d’un manque d’argent. C’est une grosse preuve d’amour et quand tu n’en as pas eu beaucoup dans la vie, ça te touche beaucoup. J’avais des amis auxquels je ne parlais plus depuis un bout qui m’ont écrit pour m’aider. Il y a des gens que je ne connaissais pas qui m’ont aidé. Je me débrouille toute seule habituellement dans la vie, mais là j’avais besoin de me faire prendre par la main parce que je n’y arrivais plus. »

Suzie Charron a perdu la maison qu’elle louait le 18 décembre.

Le mouvement des Alcooliques anonymes, dans lequel Mme Charron est impliquée depuis 21 ans, s’est également mobilisé pour l’aider à se relever.

« J’ai été m’acheter un peu de linge, je n’avais plus rien, explique-t-elle. Le lendemain j’étais au Dollarama pour m’acheter une brosse à dents. »

L’incendie de la maison est probablement dû à des tisons encore actifs jetés dans une poubelle. Les deux chats de Mme Charron, Pucci et Princesse, ont malheureusement péri.

« Je n’ai pas été chanceuse dans la vie, admet Mme Charron. J’ai perdu deux bébés et mes chats étaient comme ma famille. Pucci, c’était vraiment mon bébé, je l’ai eu à cinq semaines. J’ai beaucoup de peine pour ça. Quand j’ai su qu’ils étaient morts, je me disais que je n’avais plus ma place ici. Mais je me disais en dedans que les membres des AA allaient se mobiliser. Je me disais que c’était du déni, mais je l’ai marqué sur Facebook et c’est ce qui est arrivé. De voir ça, je pleurais. » 

Les deux chats de Suzie Charron, Pucci et Princesse, ont malheureusement péri dans l’incendie.

Mme Charron, qui réside chez un ami à Roxton Falls pour le moment, espère que la générosité des gens se poursuivra. Il est possible de donner à la campagne de sociofinancement ou de contacter directement Mme Charon au suelalune.s.c@gmail.com.

« J’aimerais beaucoup rester à Danville, c’est super beau », résume-t-elle.