Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé vendredi la conclusion d'un accord avec AstraZeneca pour réserver jusqu'à 20 millions de doses de son candidat-vaccin.
Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé vendredi la conclusion d'un accord avec AstraZeneca pour réserver jusqu'à 20 millions de doses de son candidat-vaccin.

Vaccins : le Canada conclut une entente de principe avec AstraZeneca [VIDÉO]

Catherine Lévesque
La Presse canadienne
OTTAWA — Le Canada a signé une nouvelle entente de principe pour un éventuel vaccin contre la COVID-19.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé vendredi la conclusion d'un accord avec AstraZeneca pour réserver jusqu'à 20 millions de doses de son candidat-vaccin. Cet accord s'ajoute à ceux qui ont déjà été conclus avec Sanofi et GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, Novavax, Pfizer et Moderna.

«Nous voulons que les Canadiens aient accès à des vaccins efficaces et sécuritaires qui pourraient venir de partout dans le monde. Aujourd'hui, nous faisons un pas de plus dans la bonne direction», s'est félicité le premier ministre.

M. Trudeau a également annoncé la participation du Canada à COVAX, une initiative coordonnée à l'échelle mondiale qui vise à assurer «une distribution juste, équitable et opportune des vaccins contre la COVID-19», selon un communiqué de presse distribué par le bureau du premier ministre.

COVAX est géré par «Gavi, l'Alliance du Vaccin», un partenariat public-privé qui rassemble des pays en développement et des pays donateurs, ainsi que l'Organisation mondiale de la santé, l'UNICEF, la Banque mondiale et la Fondation Bill & Melinda Gates, entre autres.

Le Canada s'engage donc à y investir environ 220 millions $ pour réserver jusqu'à 15 millions de doses de vaccin pour les Canadiens. Un montant supplémentaire de 220 millions $ ira aux doses destinées aux pays à faible et moyen revenu afin qu'ils puissent eux aussi avoir accès à des vaccins.

«Aucun pays ne peut enrayer la pandémie à lui seul parce que pour éliminer le virus dans un pays, il faut l'éliminer dans tous les pays. […] Cette initiative permettra à de futurs vaccins d'être distribués rapidement et équitablement à travers le monde», a déclaré M. Trudeau.

À ses côtés, la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Anita Anand, a dit que le gouvernement fédéral va continuer d'explorer toutes les alternatives prometteuses pour les potentiels vaccins et les médicaments contre la COVID-19.

Elle a rappelé qu'aucun de ces vaccins potentiels sera disponible aux Canadiens tant et aussi longtemps que Santé Canada n'aura pas donné le feu vert.

M. Trudeau et sa ministre ont fait ces annonces aux côtés des hauts responsables de santé publique du Canada présents à Ottawapour leur mise à jour quotidienne sur la crise de la COVID-19, vendredi.

M. Trudeau commencera à accompagner sur une base régulière l'administratrice en chef de la santé publique, la docteure Theresa Tam, et son adjoint, le docteur Howard Njoo, lors de leurs breffages — un signe de la gravité dont est déjà empreinte la deuxième vague de COVID-19.

La docteure Theresa Tam

Pendant la première vague au printemps dernier, le premier ministre a tenu des conférences de presse quotidiennes à l'extérieur de sa résidence de Rideau Cottage, mais celles-ci se sont faites plus rares et ont finalement cessé lorsque la crise a connu une légère accalmie pendant l'été.

Le virus est maintenant de retour en force, avec le nombre d'infections qui a grimpé en flèche au cours des dernières semaines dans les quatre plus grandes provinces au pays.

M. Trudeau a une fois de plus servi une mise en garde à la population.

«Alors s'il vous plaît, tout le monde, continuez de suivre les recommandations de la santé publique. Lavez vos mains, gardez vos distances, portez un masque et téléchargez l'application mobile. Ce que nous faisons maintenant sera déterminant pour les semaines et mois à venir», a-t-il dit.