Contenu commandité
Urgence d'agir contre l'envahisseuse aquatique
Urgence d'agir contre l'envahisseuse aquatique
Le deuxième été d’exception qui s’annonce sur les lacs de la province, avec la pandémie de COVID-19, laisse présager une saison malheureusement propice à la propagation du myriophylle à épis.
Le deuxième été d’exception qui s’annonce sur les lacs de la province, avec la pandémie de COVID-19, laisse présager une saison malheureusement propice à la propagation du myriophylle à épis.

Myriophylle à épis : Appel à la mobilisation [VIDÉO]

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Même si au moins 200 lacs sont touchés au Québec et que l’épidémie gagne visiblement du terrain de l’ouest vers l’est de la province, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques n’a pas la pleine mesure du problème que représente le myriophylle à épis sur son territoire et encore moins un plan d’action pour le contrer.