Pauline Marois

Universités: Marois refuse de garantir le 1,7 milliard $

La première ministre Pauline Marois a refusé mardi de garantir le réinvestissement prévu de 1,7 milliard $ dans le budget des universités au cours des prochaines années.
Prudente, elle a dit que cela demeurait son objectif, mais qu'il était impossible d'affirmer avec certitude à ce moment-ci que les sommes promises seront disponibles en temps et lieu.
Plus tôt, l'opposition libérale était revenue à la charge pour réclamer du gouvernement qu'il précise ses intentions quant au réinvestissement dans les universités.
Tout dépendra de la croissance de l'économie et de la croissance des revenus dans les coffres de l'État, a fait valoir Mme Marois.
La première ministre avait convoqué les médias quelques heures avant son départ pour Davos, en Suisse, où elle participera au Forum économique mondial, avant de poursuivre sa mission à Londres et Édimbourg.
Selon l'opposition libérale, le gouvernement ne donne pas l'heure juste sur ce qu'il entend faire pour combler les besoins de financement des universités dans les années à venir. Elle craint que des compressions récurrentes dans les budgets des universités viennent en quelque sorte annuler l'impact du réinvestissement annoncé.