Les Forces armées canadiennes ont récemment remis à Cindy Boivin un médaillon honorifique pour souligner son dévouement et sa collaboration exceptionnelle en temps de crise. Femme d’équipe, elle partage les honneurs avec sa collègue Sophie Gagnon qui l’a accompagnée dans un CHSLD de Montréal au cours du mois de mai.
Les Forces armées canadiennes ont récemment remis à Cindy Boivin un médaillon honorifique pour souligner son dévouement et sa collaboration exceptionnelle en temps de crise. Femme d’équipe, elle partage les honneurs avec sa collègue Sophie Gagnon qui l’a accompagnée dans un CHSLD de Montréal au cours du mois de mai.

Une volontaire dévouée est honorée par les Forces armées canadiennes

Sherbrooke – Directrice des soins dans un CHSLD de Sherbrooke, Cindy Boivin n’a pas hésité à quitter mari et enfants pour aller prêter main-forte dans un CHSLD de Montréal qui était frappé par la Covid-19. Pendant un mois, elle a travaillé en équipe avec les Forces armées canadiennes qui lui ont remis, récemment, un médaillon honorifique pour souligner son dévouement et sa collaboration exceptionnelle avec le 12e régiment blindé.

« À la fin avril, ça allait très bien en Estrie. Dans notre centre d’hébergement aucun employé ni résident n’a été touché par la Covid-19. Sachant ça, j’ai voulu aller donner un coup de main dans un CHSLD de notre groupe qui est situé à Montréal et qui était plus durement touché par la pandémie », raconte la directrice des soins qui travaille au CHSLD Vigi Shermont depuis 2013, précisant du même souffle que sa collègue Sophie Gagnon, infirmière auxiliaire, l’a accompagnée.

Les Forces armées canadiennes avait été appelées en renfort au CHSLD Vigi Mont-Royal alors Cindy Boivin et Sophie Gagnon ont pu compter sur leur soutien.

« Tous les matins, on se réunissait avec les militaires et on se faisait un plan de match ensemble. Tout au long du mois, on a pris en charge tous les dossiers en équipe. Nous avions la même mission : se sortir de cette crise », souligne Mme Boivin.

« Le travail de collaboration avec l’armée a vraiment fait la différence », ajoute l’infirmière de formation.

Certains militaires étaient des préposés aux bénéficiaires et des infirmières. Ils ont donc pu exercer leur métier. « Les autres nous prêtaient vraiment assistance en faisant des prises d’inventaire, en assurant la sécurité, en montant et démontant de l’équipement et en aidant pour la désinfection. Toujours en collaboration avec les équipes en place », mentionne celle qui n’a jamais eu peur d’être infectée par la Covid-19.

La situation s’est stabilisée au CHSLD Vigi Mont-Royal et les Forces armées ont pu retourner dans leurs quartiers. Mais avant de le faire, elles ont remis à Mme Boivin un médaillon honorifique qui symbolise trois valeurs, soit l’ardeur, le dévouement et la réussite.

« Ce sont ces valeurs qui nous ont permis, ensemble, de faire une différence », note la directrice, précisant qu’elle partage cet honneur avec sa collègue Sophie Gagnon et toutes les autres personnes avec qui elle a travaillé pendant ces semaines de crise.

« On s’est motivé en se concentrant sur les belles choses, sur le sourire des résidents, le bon contact qu’on arrivait à maintenir avec eux », soutient Mme Boivin.

La mère de famille a été séparée de ses quatre enfants âgés de 7 et 12 ans pendant un mois. « Sophie a aussi deux enfants. Nos maris ont survécu! On n’était pas là, donc c’étaient de longues semaines, mais ils se sont habitués et on se parlait au téléphone », souligne celle qui aura répété les mots « ensemble », « équipe » et « collaboration » tout au long de l’entrevue.

« Je retiendrais de cette expérience qu’en travaillant en équipe, on peut accomplir de grandes choses », conclut celle qui s’est portée volontaire pour aller au front.