Vincent Boutin

Une vignette pour les conducteurs responsables?

Les conseillers Vincent Boutin et Marc Denault ont profité de le présentation du rapport 2017 du Service de police de Sherbrooke (SPS) pour y aller de suggestions pour faciliter la vie des citoyens. M. Boutin propose notamment d’éliminer les contraventions pour les conducteurs responsables qui, après avoir consommé, décident de laisser leur voiture au centre-ville et de prendre un taxi.

M. Boutin a salué l’initiative CoDeBars, qui permet aux conducteurs désignés d’obtenir des consommations gratuites dans les bars. « Mais j’ai eu des appels de parents qui disaient que leur enfant était au centre-ville pour festoyer et qu’il avait décidé de laisser son auto au centre-ville. Le lendemain, il avait une contravention. Est-ce qu’on pourrait développer un partenariat, peut-être une vignette, pour que le jeune en état d’ébriété puisse éviter la contravention, le temps qu’il récupère son auto le lendemain? »

Lire aussi: La Ville observera les comportements sur René-Lévesque

Le chef du SPS, Danny McConnell, a semblé apprécier l’idée. « J’accueille votre suggestion avec une grande ouverture. Nous pourrons en discuter au comité de la sécurité publique. Je sais qu’il y a déjà eu des discussions concernant la gratuité du stationnement au centre-ville la nuit. En ce qui nous concerne, nous appliquons le règlement. Si le règlement n’est plus là, on ne l’applique plus. »

Application mobile

Le conseiller Marc Denault a pour sa part suggéré la création d’une application mobile pour mieux communiquer avec les citoyens. « On parle souvent de ville intelligente. D’avoir une application pour visualiser les problèmes en temps réel, comme quand il y a eu une vague de vols dans les véhicules dans le secteur de la rue Vaudreuil, je pense que ce serait intéressant. »

« Dans quelques semaines, nous devrions présenter un projet-pilote dans le but d’aviser la population sur les endroits où sont commis les crimes. Nous sommes en période de tests. J’espère vous le présenter en septembre ou en octobre », répond Philippe Paultre, chef de la section données et projets spéciaux au SPS. 

Évelyne Beaudin indiquait justement souhaiter pouvoir géolocaliser les problèmes rencontrés sur le territoire sherbrookois pour savoir lesquels se situent dans son district.

« C’est une annonce qui sera très intéressante pour la vision presque en temps réel de la criminalité sur certains crimes sur notre territoire. Il y aura aussi la possibilité de porter plainte directement de la maison par internet, ce qui devrait faire augmenter le taux de la criminalité puisqu’il y aura plus de dénonciations », ajoute Danny McConnell.

Stationnement

Concernant les contraventions pour le stationnement, dont le prix a grimpé drastiquement dans plusieurs villes du Québec, pour atteindre 169 $, elles continueront de coûter une trentaine de dollars aux contrevenants sherbrookois. Radio-Canada rapportait mardi que plusieurs villes blâment le Code de la sécurité routière pour la pénalité plus élevée.

« Ça reste une décision du Service des affaires juridiques. Nous appliquons le règlement tel qu’il est écrit. Je ne ferai pas de représentation par rapport à ça. Ça reste une prérogative du policier d’appliquer le Code de la sécurité routière ou le règlement municipal. Au SPS, nous appliquons prioritairement le règlement municipal », dit M. McConnell.