La compagnie Cascades a installé une unité mobile sanitaire à l’intention des camionneurs sur l’autoroute 10 à la hauteur de Saint-Élie.
La compagnie Cascades a installé une unité mobile sanitaire à l’intention des camionneurs sur l’autoroute 10 à la hauteur de Saint-Élie.

Une toilette «de luxe» pour les camionneurs sur la 10

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
La compagnie Cascades a installé une unité mobile sanitaire à l’intention des camionneurs sur l’autoroute 10 à Sherbrooke.

La toilette «de luxe» se trouve depuis quelques jours à une halte servant au contrôle routier de la SAAQ, à la hauteur de Saint-Élie.

«Nous voulons rendre service aux camionneurs, des héros de l’ombre en cette période de pandémie», explique Hugo D’Amours, vice-président aux communications chez Cascades.

«Pour eux c’est compliqué quand ils souhaitent aller à la salle de bain, car tout est fermé actuellement. Disons que c’est une expérience plus agréable qu’avec les toilettes chimiques bleues qu’on connaît.»

Cascades possède deux unités mobiles du genre. L’autre a été installée à Kingsey Falls, près du siège social de la papetière. Elles servent habituellement dans des festivals et permettent de faire la promotion des produits de l’entreprise.

L’installation de celle le long de l’autoroute 10 Ouest s’est concrétisée de concert avec le ministère des Transports du Québec (MTQ), ajoute M. D’Amours. C’est d’ailleurs le MTQ qui veillera à son entretien. On a prévu qu’elle sera sur place pour quelques semaines. 

«On s’est dit pourquoi ne pas les rendre disponibles aux camionneurs. Nous essayons de donner un coup de main à notre façon», dit-il. «Par exemple, nous avons offert de nos camions pour du transport à l’intention de banques alimentaires depuis le début de la crise.»

Rappelons que la halte est exclusivement à l’usage des camionneurs depuis plusieurs années. 

À fond de train

Questionné à ce sujet, Hugo D’Amours mentionne que les usines de Cascades roulent à fond de train actuellement. Les plupart des produits de la société sont considérés comme essentiels par plusieurs gouvernements nord-américains, fait-il remarquer.

À Kingsey Falls, par exemple, on fabrique du papier hygiénique, des essuie-tout, des emballages plastiques et de carton. Les produits Cascades peuvent donc être utilisés en alimentation et dans les livraisons à domicile, devenues très populaires depuis le début de la crise, ajoute M. D’Amour.

«Cascades est à plein régime actuellement», dit-il.

«C’est dans ces moments qu’on prend conscience de l’importance du travail que nous faisons. C’est essentiel dans la vie des gens.»

Cascades a aussi été approchée pour collaborer, entre autres, avec la compagnie Bauer pour la fabrication de visières médicales énormément en demande dans le monde médical.

Le vice-président D’Amours estime à environ 1400 le nombre de personnes à l’œuvre en ce moment à Kingsey Falls, non loin d’Asbestos. Il invite les gens à la recherche d’emploi à visiter la page web de l’entreprise pour consulter la liste des postes offerts.