Caroline Rosa et Sylvain Houde

Une station-service face à l’école?

Le terrain commercial situé devant l’école de la Croisée, sur le boulevard René-Lévesque, accueillera-t-il une station-service? Des citoyens du secteur Rock Forest soulèvent des craintes et demandent à la Ville d’agir rapidement pour empêcher ce type d’usage commercial devant une école primaire.

Sylvain Houde, membre du conseil d’établissement de l’école, se dit étonné que la Ville permette la construction commerciale devant l’école. « Comme les autres parents, je suis surpris qu’une station-service soit permise. J’ai assisté aux consultations sur la construction du boulevard et à ma connaissance, je n’ai jamais entendu parler d’un espace commercial à cet endroit. »

M. Houde craint qu’un commerce soit en contradiction avec les efforts pour donner de saines habitudes alimentaires et environnementales aux enfants. « Si l’avenir est à la voiture électrique, pourquoi ne pas construire une station de recharge à la place? Il y a déjà quatre stations-service aux extrémités du boulevard. »

Caroline Rosa, elle, reconduit son enfant à l’école de la Croisée tous les matins. « Je connais bien l’ampleur de la circulation au carrefour giratoire devant l’école. La fenêtre des maternelles donnera sur le terrain commercial. Je ne peux que communiquer mon inquiétude face à ce projet. Il y a déjà beaucoup de circulation piétonnière à cet endroit même si le secteur est au début de son développement. L’ajout d’entrées pour l’accès à une station-service m’inquiète. »

Mme Rosa ajoute que la vente d’essence viendra vraisemblablement avec un dépanneur et que les enfants auraient accès à des sucreries et de la malbouffe. « Je souhaiterais que la Ville reconsidère ce projet de construction pour en choisir un plus en lien avec les valeurs familiales et environnementales de notre arrondissement. »

Vérifications

Le président du comité consultatif d’urbanisme, Vincent Boutin, confirme que les usages prévus pour le terrain concerné permettraient la construction d’une station-service. « Quand nous avons planifié le boulevard René-Lévesque, nous souhaitions qu’il y ait des commerces de proximité à une distance de dix minutes de marche, soit environ un rayon d’un kilomètre, pour que les résidants du secteur puissent s’y rendre à pied. »

M. Boutin n’avait pas d’échos, lundi, qu’un projet concret de station-service avait été déposé. « Nous nous pencherons quand même sur le sujet à l’interne. Ce qu’il faut savoir, c’est que si un projet est déjà en place, peut-être que le propriétaire aurait des recours. Nous ferons quand même des vérifications. »

Le Service des communications de la Ville confirmait mardi qu’aucun projet commercial n’était déposé pour le terrain visé. Une analyse est donc prévue à la prochaine réunion du comité consultatif d’urbanisme. « Nous referons le fil de l’histoire pour comprendre pourquoi cet usage a été permis à cet endroit. Nous regarderons où sont les stations à essence sur notre territoire et nous verrons s’il est possible de retirer un usage comme ça, sans consulter personne. Je ne suis pas certain que ce soit aussi simple. »

Le terrain étant en vente, la conseillère Annie Godbout souhaite une intervention rapide. « Nous voulons du commerce, oui, mais une station-service, c’est autre chose... »

Le maire Steve Lussier a exprimé un grand malaise. « Nous avons parlé de regarder sur l’ensemble du territoire la présence de stations-service. Je verrais mal une station-service devant l’école. On pourra regarder le tout ensemble. »