La Tribune
Thomas Bernier-Breton, un jeune autiste de 21 ans, apprécie la nouvelle salle multisensorielle que l’on retrouve chez Autisme Estrie.
Thomas Bernier-Breton, un jeune autiste de 21 ans, apprécie la nouvelle salle multisensorielle que l’on retrouve chez Autisme Estrie.

Une salle pour aider les jeunes autistes

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Que fait-on dans une salle multisensorielle? La plupart du temps, on s’y rend pour pouvoir mieux se concentrer ou plus souvent encore, pour retrouver son calme. Si cette salle pourrait faire du bien à n’importe quel être humain, c’est encore plus vrai pour les personnes atteintes d’un trouble du spectre de l’autisme. Ça tombe bien d’ailleurs, car la deuxième et dernière phase d’une telle salle vient tout juste d’être complétée chez Austime Estrie.