Bishop’s opte elle aussi pour une rentrée en mode hybride cet automne. 
Bishop’s opte elle aussi pour une rentrée en mode hybride cet automne. 

Une rentrée en mode hybride à Bishop’s

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
SHERBROOKE – L’Université Bishop’s a tranché : la session d’automne se déroulera en mode hybride.

Une majorité des étudiants sondés espéraient des cours en présentiel et préféraient une approche hybride plutôt qu’uniquement à distance.

La nouvelle a été annoncée par le principal de Bishop’s, Michael Goldbloom.

Il y a deux semaines, l’institution se penchait encore sur les différents scénarios. Les étudiants, indique le principal, espéraient être fixés d’ici la mi-juillet.

Les étudiants qui suivront des cours en présentiel doivent tout de même s’attendre à ce qu’une partie de leurs cours soient offerts en ligne, note le principal dans la communication envoyée vendredi.

« Même dans le meilleur des scénarios, nous devrons planifier un modèle hybride, c’est-à-dire un mélange d’enseignement en présentiel et à distance afin de nous conformer à des directives de la santé publique et afin d’accommoder des étudiants et professeurs qui ne seront pas en mesure de se rendre sur le campus », précise M. Goldbloom.

Selon le porte-parole, Olivier Bouffard, l’institution veut aussi se tenir prête en cas d’une seconde vague de l’épidémie.

L’université anglophone estime que la moyenne de 36 étudiants par classe lui permettra de tenir plusieurs de ses cours en présentiel, conformément aux directives de la santé publique.

De plus, rappelle-t-elle, la situation de la COVID-19 à Sherbrooke et dans les Cantons-de-l’Est est sous contrôle.

Bishop’s prévoit offrir un minimum de 420 chambres individuelles dans ses résidences, dont la plupart ont des salles de bains semi-privées, sous réserve de de l’approbation de la santé publique.

La direction prévoit aussi que les étudiants internationaux qui ne peuvent pas se rendre au Canada cet automne, voire des étudiants canadiens de l’extérieur du Québec, pourront s’inscrire à Bishop’s à temps plein et poursuivre leurs cours à distance en vertu des décisions gouvernementales.

Cinquante pour cent des étudiants proviennent de l’étranger et du reste du Canada.

M. Goldbloom précise également que l’université continue de se préparer en vue des deux possibilités, hybride et à distance.

« Nous prendrons une décision définitive d’ici la mi-juillet au plus tard en ce qui a trait à quels cours seront offerts avec une composante présentielle et lesquels seront offerts exclusivement en ligne. »

La possibilité de faire des classes extérieures, comme l’étudie l’Université de Sherbrooke, ne fait pas partie des scénarios. Rappelons que l’UdeS a aussi annoncé qu’elle opterait pour un modèle hybride.   

Au Cégep de Sherbrooke, où 14 comités de travail ont été formés, on croit pouvoir avoir une meilleure idée du scénario de la rentrée dans deux semaines environ.