Nicolas Belleau avec sa nouvelle prothèse spécialement conçue pour jouer de la guitare.
Nicolas Belleau avec sa nouvelle prothèse spécialement conçue pour jouer de la guitare.

Une prothèse pour gratter sa guitare

Gratter les cordes de sa guitare comme bon lui semble. C’est ce que le jeune Sherbrookois Nicolas Belleau va pouvoir réaliser grâce à sa nouvelle prothèse conçue spécialement pour pratiquer l’un de ses passe-temps favoris.

Comme la plupart des jeunes de son âge, c’est une personne active qui aime pratiquer et découvrir de nouvelles activités. 

Inscrit au Programme pour enfants amputés Les Vainqueurs de l’Association des Amputés de guerre, le garçon de 10 ans est né sans une partie de son bras droit. 

Le programme permet à des jeunes comme Nicolas Belleau de bénéficier d’une aide financière pour l’achat de membres artificiels ainsi que du soutien moral.

À l’écoute de la famille

La prothésiste Geneviève Longpré du Centre de réadaptation de l’Estrie et son équipe ont réellement été à l’écoute des besoins du Sherbrookois. Ensemble, ils sont parvenus à une prothèse légère et flexible. 

Après plusieurs semaines, incluant rendez-vous et fabrication, le groupe est parvenu à un résultat qui lui donne beaucoup plus de dextérité pour jouer de la guitare. 

Sa mère, Suzie Perreault, ajoute qu’ils étaient tous très ouverts à leurs commentaires tout au long du processus.

Ce n’est pas la première prothèse de Nicolas conçue spécialement pour un loisir. Le jeune garçon est aussi un athlète. Il a participé à quelques compétitions de karaté. 

Il a alors une prothèse différente pour son sport. D’ailleurs sa mère mentionne qu’une deuxième prothèse est en cours pour faciliter la pratique de la même activité ; pour des questions techniques surtout.

Nouvelle victoire

Pour l’Association des Amputés de guerre, les loisirs sont essentiels dans la vie des enfants amputés. Et malheureusement, « aucune aide financière n’est fournie par les régimes médicaux provinciaux en ce qui a trait aux membres artificiels conçus pour les loisirs ».

Afin de permettre à ces enfants d’être actifs et de prendre part à des activités, telles que la nage, la bicyclette ou bien la guitare, l’association couvre à 100 pour cent tous les coûts reliés à l’achat des membres artificiels et d’appareils spécifiques aux loisirs. 

Pour bien des familles, le coût d’un membre artificiel représente déjà une somme importante, et surtout lorsqu’il s’agit d’un enfant en bas âge. Les membres artificiels doivent être changés au cours de leur croissance, et ce, très fréquemment. 

C’est donc une aide financière qui permet aux vainqueurs du programme pour enfants amputés d’accepter leur amputation, mais aussi à adopter une attitude positive face aux défis qui doivent relever quotidiennement. 

« Nous sommes reconnaissants envers l’association pour toute l’aide qu’elle nous apporte », souligne Suzie Perreault à propos de son fils. 

La nouvelle prothèse de Nicolas lui permet dorénavant de pratiquer une activité plus artistique. Après la crise de la COVID-19, le jeune ainsi que ses parents espèrent un retour des compétitions de karaté en septembre.