Le père Reegan Soosai sera intronisé curé de la paroisse Notre-Dame-de-Protection, dimanche, consacrant du même coup le caractère bilingue, espagnol et français, de cette Église.

Une première paroisse bilingue à Sherbrooke

La paroisse Notre-Dame-de-Protection, dans l’est de Sherbrooke, deviendra officiellement dimanche la première paroisse bilingue du diocèse de Sherbrooke. Chaque dimanche on y célèbre la messe selon les rites catholiques en français et en espagnol, sous le ministère du prêtre d’origine indienne Reegan Soosai.

« Il n’y a aucune autre paroisse de Sherbrooke qui a ce visage », lance-t-il, en racontant comment les messes en espagnol sont animées, avec des chants, de la danse et des poignées de mains entre fidèles.

« Ce sont aussi des messes intergénérationnelles, parce que, pour les Latinos, la famille est très importante. C’est un pilier pour la société et pour l’Église. Quand ils viennent à la messe, ce ne sont pas juste les parents, c’est tout le monde qui vient ensemble. Les enfants, les jeunes adultes, les grands-parents, trois, quatre générations viennent ensemble à la messe. C’est pour ça toutes les prières et tous les chants. C’est magnifique! »

Originaire du sud de l’Inde, Reegan Soosai a joint la congrégation des missionnaires Clarétains à l’âge de 15 ans. Il a poursuivi sa formation en Espagne et est arrivé à Sherbrooke en 2012, quelques mois avant d’être ordonné prêtre.

« Notre communauté a 13 paroisses dans la province du Canada et des États-Unis et à 35 ans je suis leur plus jeune curé », précise-t-il en souriant avant même qu’on lui pose la question.

Comptant entre 120 et 150 familles catholiques à Sherbrooke, selon Reegan Soosai, la communauté latino-américaine a pour sa part commencé à cheminer ensemble dans sa pratique religieuse en 2001. 

« Avant il y avait des messes en espagnol quand un prêtre était de passage. Quand je suis arrivé à Sherbrooke, les célébrations avaient lieu à l’église Saint-François-d’Assise. Depuis 2015, avec la nomination d’un prêtre hondurien à Notre-Dame-de-Protection et alors que j’agissais comme vicaire et comme responsable de la mission latino-américaine, on s’est demandé pourquoi on n’amènerait pas ces célébrations ici. »

Intégration

Sa nomination comme curé marque une étape de plus pour cette communauté qui peut y voir une sorte de garantie de son existence, pour reprendre les mots du père Reegan.

« Nous avons maintenant toutes les activités d’une paroisse, soit le parcours religieux, les messes et les autres activités pastorales, en français et en espagnol. »

Fier de cette avancée, le jeune curé entend poursuivre ce cheminement en axant son ministère pastoral sur l’intégration.

« J’ai travaillé avec la théologie de l’inclusion et la théologie des peuples de Dieu. Ce sont deux concepts que je mettrai de l’avant comme pasteur et comme responsable de la mission. J’essaie toujours de trouver de nouvelles façons d’inclure les gens. » 

Une fois par mois, par exemple, il prévoit célébrer une messe bilingue et régulièrement il soulignera les fêtes patronales des 22 nationalités, issues de quatre continents, qui sont représentées dans la paroisse.

L’archevêque de Sherbrooke, Mgr Luc Cyr, présidera dimanche l’inauguration de ce ministère pastoral. Le père Rosendro Urrabazo, le supérieur provincial de la congrégation des missionnaires Clarétains, agira comme concélébrant.

Mgr Cyr va poser les gestes et remettre les symboles de circonstance au cours d’une messe bilingue. « On va aussi mettre en évidence les responsables des différents comités de notre paroisse, tant de la communauté francophone qu’hispanophone. Ce sera vraiment une grande fête ensemble et c’est pour ça qu’on a décidé d’avoir une messe bilingue. Même la chorale et les lectures seront moitié-moitié. Ça va être intéressant », détaille le nouveau curé.

« C’est une belle aventure qui continue. Une belle aventure humaine et spirituelle. »