Une première en 110 ans

ÉDITORIAL / Pour la dernière fois, cette nuit, votre quotidien a été imprimé à Sherbrooke. Le moment est venu de dire au revoir à nos presses désuètes, et malheureusement, par le fait même, à notre valeureuse équipe des presses, de l’encartage et de l’expédition.

Pour la première fois en 110 ans, La Tribune sera imprimée à l’extérieur de nos locaux dès dimanche soir. Nous serons dorénavant imprimés chez Transcontinental à Anjou.

On ne peut que saluer le professionnalisme de ces nombreux employés qui ont travaillé fort, nuit après nuit, afin que votre Tribune soit imprimée et distribuée chaque matin. Merci à ces valeureux travailleurs d’avoir accompli des petits miracles au fil des ans avec un équipement qui avait dépassé son espérance de vie depuis plusieurs années déjà.

Ce changement apportera quelques avantages : une qualité accrue de notre produit, car il sera imprimé entièrement en couleurs sur des presses à la fine pointe de la technologie. Fini, les pages noir et blanc et la menace constante d’un bris majeur (ou irréparable) à nos vieilles presses. 

La fin de ces opérations nous permettra également de faire des économies importantes dans le contexte de relance de la coopérative de solidarité La Tribune.

HEURE DE TOMBÉE DEVANCÉE

Démarrer la livraison de notre journal à partir d’Anjou bouscule cependant notre heure de tombée. Auparavant, notre dernière page se fermait autour de 0 h 15. À compter de dimanche, notre dernière page devra être complétée pour 22 h 30.

On devra donc ajuster nos couvertures de soirée. Il nous faudra faire certains choix. Nous aurons encore le résultat et le compte-rendu des matchs du Phœnix ou du Canadien. Mais il est probable que nous devrons relayer nos lecteurs vers notre site web ou notre application numérique pour les échos de vestiaire du Tricolore, heure de tombée du papier oblige.

Les couvertures ou les critiques de spectacle feront encore partie de nos plans de couverture, mais se retrouveront essentiellement sur nos versions numériques. Il pourrait arriver qu’une couverture d’une nouvelle de fin de soirée au conseil municipal ne puisse se retrouver dans notre version papier. 

Mais la beauté de la chose, c’est que La Tribune a plusieurs cordes à son arc. Nos versions numériques et papier nous permettent d’être complémentaires en proposant une information plus instantanée sur le web, mais plus fouillée et plus réfléchie dans le papier et notre application numérique. 

La Tribune n’a jamais été aussi lue, car vous nous lisez sur toutes nos plateformes. On sent l’appui de notre communauté depuis que nous sommes devenus une coopérative et on vous en remercie grandement.

Les gens ont réalisé, ou du moins se sont souvenus, à quel point il est important d’avoir un quotidien régional fort afin de bien nous informer. C’est ce que nous savons faire de mieux et nous allons continuer de livrer un produit de qualité chaque jour, car nous sommes des passionnés, des professionnels de l’information.

Comment pouvez-vous nous aider? En nous lisant, en vous abonnant ou en achetant de la publicité comme clients.

Comment pouvons-nous vous aider? En vous informant, en étant votre porte-voix. La Tribune et vous, c’est un mariage assurément gagnant!

Louis-Éric Allard
Directeur de l'information