L’Hôtel-Dieu de Sherbrooke fait face à une éclosion qui touche moins de cinq personnes pour l’instant.
L’Hôtel-Dieu de Sherbrooke fait face à une éclosion qui touche moins de cinq personnes pour l’instant.

Une première éclosion à l’Hôtel-Dieu

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
L’Hôtel-Dieu de Sherbrooke est touché par une éclosion qui touche moins de cinq personnes pour l’instant. De plus, le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Granit, situé à Lac-Mégantic, a été placé en veille d’éclosion alors qu’un patient hospitalisé a été testé positif à la COVID-19.

Dans les deux hôpitaux, un dépistage sera mis sur pied seulement pour les gens oeuvrant ou étant hospitalisés sur les unités ciblées par l’éclosion dans le cas de l’Hôtel-Dieu et par la veille d’éclosion dans le cas du CSSS du Granit.

Trois CHSLD de Sherbrooke sont toujours en veille d’éclosion alors qu’un membre du personnel a reçu un diagnostic positif à la COVID-19, soit les CHSLD d’Youville, Argyll et Saint-Joseph.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS doit en ce moment composer avec plusieurs éclosions au sein de ses établissements. Toutefois, les éclosions à l’Hôpital de Granby (15 employés, 13 usagers atteints, dont 1 usager décédé), celle au Centre de confinement de Sherbrooke (moins de cinq employés) et celle au CHSLD de Lambton (22 employés et 22 résidents atteints, donc cinq résidents décédés) sont toutefois aujourd’hui stabilisées.

Le bilan quotidien du CIUSSS de l’Estrie-CHUS a grimpé aujourd’hui de 25 nouvelles personnes testées positives.

Depuis le début de la pandémie, on compte maintenant 1950 Estriens ayant fait la COVID-19, dont 33 sont décédés. Jusqu’ici, 1712 personnes sont considérées comme rétablies, c’est-à-dire qu’il reste maintenant un peu plus de 200 cas toujours actifs.

Jeudi, la Santé publique de l’Estrie a confirmé de nouvelles éclosions au club de hockey le Phoenix, à l’École secondaire de la Haute-Ville à Granby (moins de cinq personnes), ainsi que dans une usine de pâtes et papier du Val Saint-François (moins de cinq personnes).

Il y avait encore jeudi huit personnes hospitalisées au CIUSSS de l’Estrie-CHUS, dont une aux soins intensifs.

Par ailleurs, la direction de la Santé publique tient à rappeler aux gens qui ont passé un test de dépistage de la COVID-19 qu’ils doivent rester à la maison en attendant d’avoir leur résultat s’ils ont des symptômes, s’ils ont été en contact avec une personne positive à la COVID-19 ou s’ils sont de retour d'un voyage à l'étranger.

« La plupart du temps, les gens auront une réponse par message texte, courriel ou téléphone (ce choix est proposé au moment du test) dans les 24 à 48 heures après le dépistage. Selon l'achalandage, il arrive parfois que le délai s’étire jusqu’à 72 heures. Un résultat positif est toujours annoncé par téléphone. Répondez à vos appels même s’il est écrit numéro masqué, numéro inconnu ou autre sur votre afficheur », mentionne-t-on du côté du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.