Une escouade environnementale de l’Université de Sherbrooke s’attaquera au suremballage cette fin de semaine à Sherbrooke.

Une Plastic Attack à Sherbrooke

Une escouade environnementale de l’Université de Sherbrooke s’attaquera au suremballage cette fin de semaine à Sherbrooke. Une Plastic Attack aura lieu au IGA du 3950 King Ouest entre 13 h et 16 h dimanche.

Le Plastic Attack est un mouvement mondial qui consiste à faire réaliser aux gens l’ampleur du suremballage. La première Plastic Attack a eu lieu en 2018 dans un supermarché dans la ville de Keynsham en Angleterre. Le mouvement a ensuite pris de l’ampleur.

« Quand les clients ont terminé leur épicerie, on leur demande s’ils veulent participer et s’ils le veulent on enlève tout le suremballage de leur panier, explique Noémie Reny-Racine, étudiante à l’Université de Sherbrooke et organisatrice du projet. Ce n’est pas seulement le plastique, ça peut être le carton aussi. Ça se fait en accord avec le commerçant, on lui a déjà parlé et il a accepté le projet. »

Tout le suremballage est conservé dans des paniers et envoyé à la fin de la journée dans un écocentre.

« Ça donne vraiment un bon visuel de l’ampleur du problème et on parle ensuite avec le commerçant pour voir les solutions possibles pour contrer ça, indique Noémie Reny-Racine. Il y a beaucoup d’aliments qui n’ont pas besoin d’être emballés et qui le sont. On ne réfléchit pas toujours à ce qu’on achète ».

Plusieurs solutions existent pour contrer le suremballage selon l’étudiante en environnement.

« Avoir beaucoup de produits en vrac peut être une solution ou aller vers des fournisseurs qui n’emballent pas inutilement leur produit, mentionne-t-elle. Souvent on dit que ce n’est pas possible à cause des règles sanitaires, mais il existe des certifications pour proposer et vendre des produits qui ne sont pas emballés. »

Deux représentants de Greenpeace seront également sur place pour épauler l’équipe de l’UdeS qui sera composée de cinq étudiants.