La présidente de l’Association de pickelball Sherbrooke, Vénus Bélanger, et le conseiller municipal du district de Deauville, Pierre Tremblay, se réjouissaient mercredi matin de l’ajout d’une patinoire permanente à Rock Forest et de cinq nouveaux terrains de pickelball.

Une patinoire de luxe à Rock Forest

Ce n’est pas qu’une simple patinoire qui a été inaugurée mercredi matin au parc Central de Rock Forest. Conçue au coût de 230 000 $, cette patinoire de luxe est dotée de bandes permanentes, de structures d’aluminium et de cinq terrains de pickleball qui font la joie des adeptes de ce sport émergent.

« On est à l’écoute de ce dont les gens ont besoin, a confié Pierre Tremblay, conseiller municipal du district de Deauville. En ayant une patinoire permanente de cette qualité, ça va répondre aux besoins de plusieurs gens. En plus, elle est installée tout près de l’école Boisjoli. Nos jeunes écoliers auront donc la chance de profiter de ces équipements. Puis on entend de plus en plus parler de pickleball. Depuis plus d’un an, des gens faisaient pression pour pouvoir profiter de nouvelles instrastructures, avec raison. »

« L’an dernier, on pouvait compter 160 joueurs de pickelball, informe Vénus Bélanger, présidente de l’Association de pickelball Sherbrooke. Un an plus tard, on en compte 340, dont 40 âgés de moins de 50 ans. Il n’y avait pas de terrains extérieurs à Rock Forest. Les gens devaient aller au Centre récréatif, là où les terrains sont beaucoup moins accessibles qu’ici. »

« C’est probablement le sport qui est le plus en progression à Sherbrooke pour ce qui est du pourcentage », confirme Vincent Boutin, président du comité du sport et du plein air.

D’une superficie de 10 500 pieds carrés, la surface asphaltée servira aussi au hockey balle l’été et évidemment, au hockey sur glace l’hiver.

« Les bandes en bois, c’est fini! On n’aura pas à les changer. Elles sont là pour durer », ajoute Danielle Berthold, mairesse supléante.

Une acrobatie budgétaire

Pour réaliser ce projet, le conseiller Pierre Tremblay a dû faire preuve d’originalité en effectuant une acrobatie budgétaire avec l’aide de ses collègues :

« Chaque conseiller et conseillère d’arrondissement possède une enveloppe discrétionnaire pour ce genre de projets et je tiens à remercier la conseillère Annie Godbout et le conseiller Julien Lachance, parce que c’est aussi grâce à eux si ce projet d’envergure a été réalisé puisqu’ils ont tout comme moi pigé dans leur enveloppe discrétionnaire pour permettre la construction de cette surface », indique-t-il

« Ça dénote bien la préoccupation municipale d’avoir une population en santé », a confié pour sa part Danielle Berthold.

Notons que les travaux effectués comprennent aussi la pose d’isolant rigide sous la surface de la patinoire, des travaux de drainage en façade du bâtiment de service ainsi que l’aménagement d’un nouveau stationnement en gravier, de sentiers, de trottoirs et d’un escalier.