Une pancarte électorale du candidat Mohamed Barouti, installée à l’intersection du chemin de Saint-Élie et de la rue Nordet, est restée accrochée durant quatre mois.

Une pancarte électorale... 4 mois plus tard

Quatre mois après les élections municipales du 5 novembre dernier, une pancarte électorale du candidat de Sherbrooke citoyen Mohamed Barouti était encore dans le paysage des résidents de Saint-Élie lundi. Celle-ci a été retirée en après-midi.

La règlementation exige que les pancartes électorales soient retirées 15 jours après la date du scrutin. Si la Ville reçoit une plainte, elle avertit le parti ou le candidat en question. Si la pancarte est encore affichée après quelques jours, les employés de la Ville s’en occupent et refilent la facture à la personne concernée.

La Ville de Sherbrooke a ainsi reçu une dizaine de plaintes depuis les élections de novembre, mais n’a jamais eu à intervenir. Aucune plainte n’a été déposée depuis plusieurs semaines.

De son côté, le parti Sherbrooke citoyen soutient qu’il n’y a aucune mauvaise foi dans cet oubli.

La responsable des communications pour le parti, Marilyne Bérard-Fontaine, affirme que la pancarte a été retirée. « Ce sont des oublis qui peuvent arriver. On veut respecter tous les règlements en place. Ça a été réglé dès qu’on l’a su. »

La pancarte a été retirée lundi après-midi.

Si une pancarte est oubliée, les citoyens sont invités à contacter la Ville de Sherbrooke au 819 821-5858 ou le candidat concerné.