Plus de 305 500 $ avait été amassé lors de l'édition 2016 du Relais pour la vie au parc Jacques-Cartier. -

Une nuit pour sauver plus de vies

De près ou de loin, une majorité de gens ont malheureusement été touchés par le cancer. Il est maintenant temps de poser un geste concret pour appuyer la Société canadienne du cancer (SCC), organisme québécois qui a le potentiel de sauver le plus de vies.
Depuis sa toute première édition au Québec, en 2001, le Relais pour la vie a permis d'amasser plus de 140 millions de dollars. Cette année, l'objectif financier de l'édition sherbrookoise est de 320 000 $.
Les fonds amassés permettent notamment de prévenir plus de cancers, de financer davantage de projets de recherche et de soutenir plus de personnes touchées par le cancer.
L'événement consiste en une nuit bien spéciale de 12 heures où tous sont réunis à l'occasion d'une marche symbolique pour célébrer les survivants, rendre hommage à ceux qui ont perdu leur combat et lutter dans l'espoir d'éliminer cette maladie.
Anne-Marie Leblanc s'implique depuis 8 ans dans le Relais pour la vie. Elle est la chef d'équipe des « Papillons de la guérison » et a pour ambition d'amasser 20 000 $ cette année. Si au départ elle a décidé de participer pour des raisons familiales, la cause a rapidement pris de l'ampleur pour elle.
« Maintenant, c'est une personne sur deux qui est atteinte du cancer, ça se rapproche vraiment de nous. Des personnes de notre équipe sont elles-mêmes malades », explique-t-elle.
Elle encourage d'ailleurs les gens à se créer une équipe afin de vivre cette expérience unique.
« En gang, on peut faire la différence. L'énergie et les émotions sont palpables lors de la marche. La nuit, on est illuminé par les luminaires puis on a la chance de voir le lever du soleil vers 4 h », relate-t-elle.
« J'ai compris que l'expérience du Relais, c'est aussi vivre toutes sortes d'émotions. À travers les activités organisées, nous tissons des liens serrés entre les membres de l'équipe. Nos histoires, nos échanges et nos discussions nous unissent et nous font réaliser qu'à travers la maladie, il y a aussi du beau », enchaîne la chef d'équipe.
Mme Leblanc explique que l'important demeure de faire sa part. Que ce soit en participant à la marche ou en faisant un don, chaque action compte.
Pour ceux qui seraient intéressés à former une équipe, vous pouvez encore le faire jusqu'au 26 mai en vous rendant au www.relaispourlavie.ca. Chaque membre doit amasser un minimum de 150 $.
À Sherbrooke, le Relais pour la vie se tiendra dans la nuit du 2 au 3 juin au parc Jacques-Cartier. « C'est vraiment l'occasion d'aider dans le plaisir », assure Anne-Marie Leblanc.