Rachelle Houle, la nouvelle travailleuse de rang de l’Estrie, est entrée en poste en janvier.

Une nouvelle travailleuse de rang

Le monde agricole estrien peut compter sur les services d’une nouvelle travailleuse de rang. Rachelle Houle est en poste depuis janvier. Elle prend la relève de Caroline Poulin qui a quitté pour d’autres projets.

La travailleuse de rang a pour mission d’apporter une aide en santé mentale aux producteurs agricoles.

Une soirée d’étable tenue samedi dernier à la Ferme Bessette et frères de Waterville a permis d’amasser 2500 $ qui seront remis en don à la Fédération de l’UPA-Estrie pour financer le service de travailleur de rang assuré par l’organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA).

Les propriétaires Guillaume et René Bessette, en collaboration avec le Club Holstein de Sherbrooke, tenaient l’événement. 

Quand la travailleuse de rang Caroline Poulin est entrée en fonction, en octobre 2018, elle était la sixième du genre au Québec. Le rôle de cette ressource est d’aller à la rencontre des producteurs étalés sur le territoire estrien pour évaluer leurs besoins et déterminer les moyens à prendre pour les soulager.

Demande certaine

Le bilan de la première année d’activité montre que le programme répond à une demande certaine. Jusqu’en septembre dernier, 45 producteurs ont eu recours à ses services. De ce nombre, 36 sont des producteurs laitiers, signale-t-on à l’UPA-Estrie. 

La plupart sont des hommes. 

On note aussi que dans 47 pour cent des cas, ce sont les personnes dans le besoin qui ont contacté la travailleuse de rang pour une consultation. 

Jointe à ce sujet, Rachelle Houle se dit enthousiaste à l’idée d’établir le contact avec les acteurs du monde agricole estrien. Elle est travailleuse sociale depuis 2000.

« Il y a eu quelques rencontres de préparations au cours des premières semaines et je commence à relancer des dossiers et à répondre aux nouvelles demandes », dit-elle.

« C’est une première expérience pour moi. J’ai travaillé dans le milieu des CLSC. »

Mme Houle souhaite que les agriculteurs s’approprient le service offert. « Je veux le faire connaître », lance-t-elle lors d’un entretien accordé à La Tribune. 

« Je veux que les gens sachent que le service est accessible et flexible. On s’adapte aux réalités des producteurs. J’ai un bureau à Lennoxville, mais je peux me déplacer ailleurs. »

Rachelle Houle mentionne qu’elle peut aussi accompagner les gens dans le réseau de la santé et des services sociaux pour les diriger vers les bonnes ressources.

La nouvelle travailleuse de rang pour l’Estrie, Rachelle Houle, est en poste depuis janvier et peut être rejointe au communicant avec l’ACFA au 450 768-6995 ou directement par courriel rachellehoule@acfareseaux.qc.ca.