C’est le début d’une nouvelle ère dans la MRC du Val-Saint-François alors que les sacs de plastique à usage unique sont maintenant interdits dans les commerces depuis le 1er janvier.
C’est le début d’une nouvelle ère dans la MRC du Val-Saint-François alors que les sacs de plastique à usage unique sont maintenant interdits dans les commerces depuis le 1er janvier.

Une nouvelle ère dans les commerces du Val-St-François

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
C’est le début d’une nouvelle ère dans la MRC du Val-Saint-François alors que les sacs de plastique à usage unique sont maintenant interdits dans les commerces depuis le 1er janvier. Le Val-Saint-François devient du même coup la première MRC en Estrie à bannir ce type de sacs de son territoire.

En vertu de la nouvelle réglementation, les commerces des 18 municipalités de la MRC ne peuvent plus « distribuer ou vendre des sacs de plastique à usage unique ».

À LIRE AUSSI : « Les gens sont rendus là »

Pas de police du plastique

En prévision du 1er janvier 2020, une campagne d’information a été menée auprès des citoyens et des commerces. Une escouade verte de la MRC a notamment visité les commerces du territoire pour les sensibiliser à la question. Un second volet lancé cet automne visait principalement les citoyens, avec l’envoi d’un dépliant et l’installation d’affiches dans des endroits publics.

« Il n’est plus censé y avoir de sacs de plastique dans aucun commerce. La plupart des commerçants étaient emballés », note la mairesse de Windsor, Sylvie Bureau.

« Avec ce qui se passe à la télé, les gens étaient prêts. Je n’ai eu aucune remarque désobligeante », note le maire de Saint-Denis-de-Brompton, Jean-Luc Beauchemin.

À Sherbrooke, les sacs d’emplettes en plastique seront interdits à compter du 22 avril 2020, date qui coïncide avec le Jour de la Terre. La nouvelle réglementation prévoit quelques exceptions, comme les housses offertes dans le cas d’un nettoyage à sec. C’est aussi le cas sur le territoire du Val-Saint-François.

Selon des données publiées par la MRC du Val-Saint-François, les Québécois utilisent annuellement un milliard de sacs de plastique. Environ « 40 millions de ces sacs sont abandonnés dans la nature ».

Bouteilles de plastique

À Windsor, l’année 2020 doit aussi signifier la fin des bouteilles de plastique dans les endroits publics. « On a commencé à habituer nos employés. On a fait faire des bouteilles réutilisables avec des logos #Remplisvert », souligne Mme Bureau. #Remplisvert est un projet incitant les gens à limiter leur consommation de bouteilles d’eau de plastique à usage unique et à boire l’eau du robinet. Il a été lancé par les six frères et sœurs de la famille Russell, à Windsor, et connaît un important engouement.

Le bannissement des bouteilles de plastique sera officiellement lancé une fois les travaux à l’usine de filtration terminés. La fin des travaux était d’abord prévue à l’automne, mais on parle maintenant davantage de mars ou avril, selon Mme Bureau.

« On est en train de finaliser les travaux », souligne-t-elle en ajoutant qu’ils sont évalués à quelque 12 M$. Ils ont été lancés pour réaliser une importante mise aux normes de l’usine, dont l’instauration d’une nouvelle technologie sans chlore.

Le Val-Saint-François a aussi été précurseur avec la collecte du verre. On y retrouve des points de dépôt volontaire depuis l’été dernier. L’initiative s’est étendue après qu’un contenant eut été installé à Saint-Denis-de-Brompton en 2015. Selon M. Beauchemin, la quantité de verre récupérée n’a pas diminué même si d’autres contenants sont installés dans d’autres municipalités. « Ça fonctionne très bien », commente également Mme Bureau, au sujet du contenant installé derrière le centre J.A. Lemay.

À Sherbrooke, un projet-pilote de collecte volontaire doit être lancé au printemps 2020.