Anne-Marie et sa fille occuperont cette maison unifamiliale construite dans le cadre du programme Habitat pour l’humanité.
Anne-Marie et sa fille occuperont cette maison unifamiliale construite dans le cadre du programme Habitat pour l’humanité.

Une mère et sa fille reçoivent leur maison Habitat pour l’humanité

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
La résidence de la 35e famille à faire l’acquisition d’une maison Habitat pour l’humanité au Québec est prête.

Une mère monoparentale et sa fille recevront la clé de la maison située au coin des rues L’Assomption et Langlois, dans l’arrondissement Fleurimont à Sherbrooke, ce mercredi.

En raison de la situation actuelle liée à la COVID-19, la cérémonie officielle pour cet événement a été remise à plus tard dans l’année.

Anne-Marie Fredette et sa fille de trois ans et demi occuperont à partir du 25 avril cette maison unifamiliale issue d’un projet d’étudiants finissants en génie mécanique de l’Université de Sherbrooke. Rappelons qu’elle a été construite grâce à l’aide de la Ville de Sherbrooke, de l’Université de Sherbrooke, de partenaires d’affaires et d’une vingtaine de bénévoles et étudiants aux côtés des membres de la famille. Des élèves inscrits en charpenterie du Centre 24-Juin ont également participé au projet pour les murs préfabriqués.

La maison est situé au coin des rues L’Assomption et Langlois, dans l’arrondissement Fleurimont à Sherbrooke.

La construction avait débuté l’automne dernier. Mardi, il y avait encore des travaux de finition qui se déroulaient. On devra aussi procéder à des travaux de terrassement.

Pour Mme Fredette, âgée de 29 ans, devenir propriétaire de sa première maison est la réalisation d’un grand rêve, soit celui d’offrir à sa fille Coralie un milieu de vie stable à long terme et un sentiment d’appartenance.

« Je suis très reconnaissante. C’est incroyable de penser que je vais avoir ma maison », lance-t-elle.

« J’ai souvent déménagé. Je vais pouvoir offrir à ma fille un lieu de résidence stable. Elle pourra aller jouer dehors sur le terrain. »

Des travaux de finition avaient encore lieu mardi dans la résidence.

Cette réalisation d’Habitat pour l’humanité permet de prendre un nouveau départ pour son enfant et pour elle-même, souligne la nouvelle propriétaire.

Rappelons que la famille choisie se voit offrir une hypothèque limitée à 30 % de son revenu, sans intérêt, et s’engage à faire 500 heures de bénévolat sur le chantier pour la construction de sa future maison.