Le Sherbrookois Raynald Desmarais s’est fait opéré à Granby et a dû faire de multiples allers-retours jusqu’à Granby avant et après sa chirurgie au genou.

Une meilleure trajectoire pour les Sherbrookois opérés à Granby

La trajectoire pour les patients de Sherbrooke ou des environs qui iront se faire opérer à Granby sera améliorée, promet la direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Ces améliorations font suite à la publication d’un article dans La Tribune du 13 août dernier dans lequel le Sherbrookois Raynald Desmarais faisait état des multiples allers-retours qu’il a dû effectuer avant et après son opération pour des examens et des suivis. De plus, il s’était présenté à la salle d’urgence de l’Hôpital Fleurimont où l’orthopédiste de garde avait refusé de lui donner de soins et lui avait conseillé de retourner à Granby pour voir le chirurgien qui l’avait opéré.

À LIRE AUSSI: C’est ce soir Au cœur de la vie pour la Fondation du CHUS

« Les commissaires aux plaintes du CIUSSS volet médical et volet organisationnel ont vraiment pris en considération les irritants mentionnés dans les articles », se réjouit Raynald Desmarais.

Chaque aller-retour représente près de 180 km pour le septuagénaire sherbrookois, qui demeure seul chez lui.

À la direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, on se dit toujours à l’écoute de toutes les situations vécues par les patients. « Nous avons toujours la préoccupation d’améliorer nos processus, et nous avons différentes sources pour nous informer, comme les sondages de satisfaction et le commissaire aux plaintes et à la qualité des services », assure André Lortie, directeur adjoint à la direction des services professionnels.

« Dans notre chantier sur l’accès à la chirurgie, il y a beaucoup d’actions qui sont posées actuellement, et il peut y avoir des angles qu’on n’a pas vu dans notre analyse », ajoute-t-il.

Rappelons également que La Tribune dévoilait en octobre que les blocs opératoires des deux hôpitaux Fleurimont et Hôtel-Dieu ne suffisent plus pour répondre à la demande. Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS est actuellement en discussion avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour la construction de nouvelles salles d’opération. En attendant que cela se concrétise, d’autres mesures sont prises, comme l’utilisation optimale de chacun des autres blocs opératoires situés sur le territoire du CIUSSS, donc à Granby, Cowansville, Magog et Lac-Mégantic.

André Lortie note que selon le plus récent sondage, il y a un taux de satisfaction de 95 % pour les trajectoires opératoires en général au CIUSSS.

« Les principales insatisfactions sont les délais d’attente pour la chirurgie et, sans blague, le confort des chaises dans la salle d’attente », dit M. Lortie.

Cela dit, M. Lortie et son équipe ont été mis au courant de la problématique vécue par Raynald Desmarais et différentes mesures sont déjà mises en place, ou le seront au cours des prochains mois, afin d’améliorer différents irritants.

Ainsi, il est envisagé, à court terme, que les rendez-vous préopératoires soient regroupés en une ou deux journées et qu’un corridor soit établi pour les soins qui peuvent être dispensés à Sherbrooke.

« Cela implique que des résultats de tests qui sont faits à Sherbrooke soient accessibles à Granby; ce n’est pas si simple », dit André Lortie.

« Des recommandations ont été faites pour que les gens qui acceptent d’être opérés à Granby soient informés adéquatement de tout ce que cela implique », explique Raynald Desmarais qui, pour sa part, n’avait pas été avisé du nombre de visites qui serait nécessaire à l’Hôpital de Granby.

« On essaie de s’améliorer en continu. L’objectif est d’améliorer nos pratiques pour le bien de nos patients », conclut le directeur adjoint à la direction des services professionnels.