André Panneton (au centre) est une personne heureuse : à 96 ans, il habite dans un appartement collé à la maison de sa fille Lysanne Panneton et de son gendre André Jalbert. Ses petits-enfants Jonathan et Catherine Jalbert y vivent également, alors que Thomas Coutu, le conjoint de Catherine, participe aussi aux activités menées pour maintenir M. Panneton le plus actif possible.
André Panneton (au centre) est une personne heureuse : à 96 ans, il habite dans un appartement collé à la maison de sa fille Lysanne Panneton et de son gendre André Jalbert. Ses petits-enfants Jonathan et Catherine Jalbert y vivent également, alors que Thomas Coutu, le conjoint de Catherine, participe aussi aux activités menées pour maintenir M. Panneton le plus actif possible.

Une maison bigénérationnelle: vieillir tout près des siens

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Un aîné qui ne répond pas au téléphone parce que son combiné est mal raccroché mais qui crée toute une frayeur à ses proches; un aîné qui ne peut presque plus se lever tant il est affaibli par une pneumonie... Voilà des petits signes qui, lentement, s’accumulent et qui peuvent indiquer qu’un aîné ne sera peut-être bientôt plus en mesure de rester seul chez lui.