Micheline Côté est atteinte d’un cancer et souhaite amasser des sous pour des soins qui sont offerts au Mexique.

Une lutte à finir contre le cancer

Ayant guéri d’un premier cancer il y a 45 ans, Micheline Côté affronte à nouveau cette maladie. Cette résidente de Stanstead est prête à tout pour recouvrer la santé et elle prévoit d’ailleurs s’envoler bientôt vers le Mexique afin d’obtenir des traitements supplémentaires. Elle demande l’aide du public pour traverser son épreuve.

Mme Côté a reçu son premier diagnostic de cancer en 1974. Elle avait alors 19 ans. « On m’a diagnostiqué un sarcome d’Ewing à l’époque. J’ai eu une grosse chirurgie et des traitements de radiation, mais j’ai refusé la chimiothérapie », raconte-t-elle, en soulignant que sa santé est par la suite demeurée bonne durant des décennies.

En 2016, des maux articulaires l’ont amenée à consulter un médecin. Les différents examens effectués ont alors permis de traiter le problème de santé qu’elle présentait. Toutefois, on a découvert que des cellules cancéreuses avaient réapparus dans son corps.

« On m’a annoncé que j’avais un cancer du poumon de type léiomyosarcome de stade quatre. J’ai subi l’ablation d’une partie du poumon touché et une hystérectomie. Ensuite, on a vu que j’avais des métastases au foie et à la colonne vertébrale, ce qui a entraîné chirurgie, radiochirurgie puis chimiothérapie », énumère-t-elle.

Malgré cette série d’interventions, Micheline Côté n’était pas au bout de ses peines car de nouvelles métastases sont depuis apparues à son foie, ses poumons, ses os ainsi que dans son abdomen.  

« On m’a proposé de refaire de la chimiothérapie, mais j’ai dit non. Le pronostic, à l’automne 2018, c’était que je n’avais plus qu’un Noël à vivre. Je n’abandonne pas et j’essaie en ce moment d’aller vers des traitements moins invasifs pour revenir à la santé. »

Le Mexique

En compagnie de la naturopathe Geneviève Primard, Mme Côté a effectué des recherches afin de dénicher une clinique qui pourrait lui donner un espoir de guérison sans passer par des traitements très invasifs. La clinique sélectionnée se trouve à Tijuana, au Mexique. Une panoplie de soins de santé alternatifs sont proposés sur place.

« J’ai par exemple appris qu’une personne avec 22 tumeurs est sortie de cette clinique sans aucune trace de cancer. C’est ce que je vise comme résultat. Mais je sais que ça ne réussit pas toujours et que des gens meurent aussi dans les semaines ou les mois après leur séjour », reconnaît Micheline Côté, tout en affichant une grande détermination à vaincre la maladie.

La résidente de Stanstead souligne avoir un très bon support de la part de sa famille et de ses amis. Et elle laisse entendre que le système de santé au Québec lui a fourni des soins appropriés en tout temps au cours des deux dernières années.

Les personnes qui souhaiteraient lui venir en aide sont invitées à se rendre à l’adresse internet suivante : https://www.gofundme.com/immunity-therapy-center-mexico. Mme Côté espère amasser plusieurs milliers de dollars. Son séjour en sol mexicain et les traitements lui coûteront plus de 20 000 $.