Ariane Dubois a connu une journée mémorable, jeudi à Edmonton.
Ariane Dubois a connu une journée mémorable, jeudi à Edmonton.

Une journée inoubliable pour Ariane Dubois

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
Ariane Dubois se rappellera très longtemps de la journée du 5 mars 2020.

En avant-midi, la spécialiste des lancers de l’équipe féminine d’athlétisme du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke a remporté le prix pour la performance de l’année chez les femmes dans les concours USPORTS (meilleure athlète de pelouse), l’un des titres majeurs de la saison 2019-2020.

Quelques heures plus tard, elle récoltait la médaille d’or au lancer du marteau avec un jet de 18,48 auc Championnats d’athlétisme Usports.

Un premier titre canadien, à sa dernière compétition sur la scène universitaire. Une journée de rêve pour elle à Edmonton, où se déroule la compétition.

« Oui, je suis pas mal sur un nuage présentement! » a-t-elle expliqué à La Tribune, quelques minutes après avoir remporté sa médaille d’or.

« Je ne m’attendais vraiment pas à remporter le prix pour la performance de l’année. Chaque année, je regarde les filles et je me dis qu’elles ont aussi bien fait. Cette année, c’est mon tour! C’est la deuxième fois que j’étais en nomination dans cette catégorie, alors je n’avais pas trop d’attentes. Je suis surprise, et très heureuse! Un prix semblable, à ma dernière année, c’est vraiment un beau cadeau. »

Il s’agit d’une deuxième distinction U Sports en carrière pour la finissante du Vert & Or. Elle avait été élue membre de la deuxième équipe d’étoiles la saison dernière. 

En route vers l’or

Ariane Dubois n’a pas eu beaucoup de temps pour savourer son prix, elle qui s’élançait quelques heures plus tard au lancer du marteau.

« J’étais encore sur l’adrénaline! J’avoue que j’étais un peu plus fébrile que d’habitude! Mais j’ai rapidement retrouvé ma zone de concentration et ça s’est vraiment bien passé. »

Dubois a terminé au quatrième rang, il y a deux ans, et l’an dernier, elle avait terminé deuxième à la même épreuve, derrière Brittany Crew. Cette dernière a participé aux Jeux olympiques de 2016 à Rio.

« C’est vraiment une saison exceptionnelle en tout point. Cette médaille d’or, c’est elle que je voulais, c’était mon objectif. Je savais qu’avec le départ de Brittany, la voie s’ouvrait devant moi. Quand même, la compétition a été serrée, la fille de Québec (Noémie Jeffrey, du Rouge et Or de l’Université Laval, 18,41 m) m’a donné une bonne frousse. Je suis aussi vraiment contente aussi d’avoir réussi le record RSEQ, il y a deux semaines », a-t-elle dit à propos de son jet de 18,96 m réalisé le 21 février dernier, lors du Championnat provincial d’athlétisme RSEQ.

Ariane Dubois se concentrera désormais à l’entraînement en vue des essais olympiques, qui se dérouleront à Montréal, à la fin juin.

Les standards olympiques sont fixés à 71 m pour le lancer du marteau à l’extérieur.

« Mon record personnel est de 57 m. Je suis loin du compte, mais avec la forme que j’affiche présentement, et la progression de mes résultats, j’aimerais vraiment atteindre les 60 m et peut-être chauffer les fesses des autres compétitrices. »