Une joueuse de rugby du Vert & Or happée mortellement en Gaspésie

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
La Tribune
Une jeune Sherbrookoise dans la vingtaine a succombé à ses blessures après avoir été happée mortellement, vendredi après-midi, sur la route 132 à Saint-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, alors qu’elle effectuait le tour de la Gaspésie à vélo.

C’est par un message publié sur Facebook que Valérie Langevin a annoncé le décès de sa sœur Delphine, étudiante à l’Université de Sherbrooke et membre de l’équipe de rugby du Vert & Or. De nombreux témoignages en soutien à la famille de la victime ont été inscrits dans les commentaires de la publication.

Selon les informations obtenues par la Sûreté du Québec, le conducteur d’une camionnette aurait donné un coup de volant en direction de l’accotement afin d’éviter d’entrer en collision avec une autre voiture au moment d’un ralentissement majeur sur la route 132. Il aurait alors percuté la roue arrière du vélo de Delphine Langevin. Cette dernière avait déjà complété la moitié de son périple autour de la péninsule gaspésienne et portait un casque.

L’accident serait survenu vers 12 h 15 et la victime a été conduite à l’hôpital. Son décès, qui n’a pas été confirmé par la SQ, a été annoncé par sa sœur dimanche.

Delphine Langevin a porté les couleurs de plusieurs équipes dont les Abénakis de Sherbrooke, le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke et les Locks de Saint-Lambert.

Joueuse de rugby exemplaire

L’entraineuse-chef de l’équipe de Rugby du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, Andi Smith, n’avait que de bons mots pour décrire la jeune athlète. « C’est quelqu’un de passionné, de loyal et de dévoué. Quand elle avait une idée, c’était impossible de lui faire changer. »

Les deux femmes ont également été coéquipières avec les Abénakis de Sherbrooke. « J’ai grandi avec Delphine dans ma carrière de Rugby. Elle avait 16 ans et moi j’en avais 21. Je suis contente d’avoir pu la connaître durant toutes ces années. C’est une coéquipière qui était toujours présente pour son équipe. »

Une personne appréciée de tous, une joueuse exemplaire avec du caractère, une leader : voilà les termes que le directeur général et du développement du club de rugby des Abénakis de Sherbrooke, Martial Lagain, a utilisé afin de décrire la jeune femme. 

Delphine Langevin a porté les couleurs de plusieurs équipes dont les Abénakis de Sherbrooke, le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke et les Locks de Saint-Lambert. Elle était très impliquée dans la communauté du rugby. 

Celle qui évoluait au poste de talonneur a fait partie des équipes provinciales juniors de rugby. Elle était également arbitre. 

Le club de rugby Abénakis de Sherbrooke a d’ailleurs rendu hommage à la jeune femme sur les réseaux sociaux. 

« La communauté du rugby en Estrie se rappellera de ton implication en tant que joueuse, arbitre et administratrice au sein du Club de Rugby des Abénakis de Sherbrooke, du Vert & Or Rugby de l’Université de Sherbrooke et des Saint-Lambert Locks Rugby Club. Tu es partie beaucoup trop tôt, sans nous laisser le temps de te dire au revoir. Nous gardons dans nos souvenirs la belle personne que tu étais, la fille tenace et travaillante, toujours à la recherche de beaux défis à relever », peut-on lire.

Deux accidents en quelques heures

Une autre Sherbrookoise luttait toujours pour sa vie selon les dernières informations disponibles après avoir été impliquée dans une embardée, vendredi également en Gaspésie, mais en fin de soirée.

Il s’agit de deux accidents distincts.