C’est grâce à la générosité de la population et au travail de bénévoles comme Leïla et Alicia que la 21e édition de la collecte de denrées de Jean-Charles Doyon a été un succès une fois de plus cette année.

Une générosité toujours renouvelée

C’est une nouvelle année record pour la collecte de denrées organisée par le Sherbrookois Jean-Charles Doyon. Avec son équipe de 75 bénévoles, il a amassé pas moins de 33 150 $ en denrées non périssables samedi, en quelques heures seulement.

« Quand on a amené les boîtes aux gens de la Fondation Rock-Guertin, ils nous ont souligné à quel point les produits que les gens nous ont donnés sont de bonne qualité... Il y a des boîtes de sirop d’érable ou encore de café, des choses qui valent cher », a rapporté M. Doyon, qui a été épaté par la générosité des citoyens.

« C’est notre 21e collecte cette année, donc les gens nous attendent! Il y en a même qui sont partis en vacances, mais qui m’ont appelé la semaine dernière pour que je vienne chercher leurs sacs de nourriture, parce qu’ils tenaient à donner », a-t-il ajouté.

Cette année, Vincent Létourneau, qui avait participé à la collecte comme bénévole lors des trois dernières éditions, a recruté quatre équipes de son côté pour élargir le secteur de collecte. Il a rencontré un beau problème : « Il a fallu que je prenne les premiers arrivés pour faire mes équipes, parce que j’avais trop de bénévoles : ç’aurait fait beaucoup de monde en même temps! » raconte-t-il.

Les jeunes donnent l’exemple

Parmi les bénévoles qui sillonnaient les rues, beaucoup étaient des enfants ou de jeunes adolescents qui accompagnaient leurs parents.

Leïla, 12 ans, était du nombre : il s’agissait de sa troisième année de collecte. Sa mère Malika Bajjaje s’occupait de conduire la voiture pendant que la jeune fille cognait aux portes de toutes les maisons qui se trouvaient sur les rues qui lui avaient été assignées. Pour avoir de la compagnie, elle avait invité cette année son amie Alicia, qui semblait apprécier l’expérience.

« C’est l’fun cogner chez les gens, amasser des denrées... ça fait aussi une bonne action, un beau cadeau à offrir à Noël », a lancé Leïla, qui assurait ne pas trop souffrir du froid pendant la matinée. « Ça te réchauffe, quand les gens donnent. »

Les enfants de Jean-Charles Doyon avaient une dizaine d’années lors de la toute première collecte, et ils y participaient de bon cœur. Aujourd’hui adultes, ils sont encore là... avec leurs propres enfants!

« C’est vraiment une belle activité familiale et d’amis, on donne au suivant », résume l’organisateur.

En plus des denrées, 3729 $ en argent ont été remis par les résidants. Les pompiers de Sherbrooke ont également acheminé à l’équipe de M. Doyon des denrées récoltées dans le cadre de leur campagne de jouets.