La prévente des billets pour le Rendez-vous des écomatériaux 2020 pourrait commencer dès la semaine prochaine.
La prévente des billets pour le Rendez-vous des écomatériaux 2020 pourrait commencer dès la semaine prochaine.

Une formule hybride pour le Rendez-vous des écomatériaux

Simon Roberge, Initiative de journalisme local
Simon Roberge, Initiative de journalisme local
La Tribune
Une chose est certaine, le Rendez-vous des écomatériaux aura lieu les 6 et 7 octobre prochain au Centre O3 à Asbestos. Les organisateurs ont envisagé trois scénarios, dont une formule hybride, pour assurer la présentation de l’événement qui accueille des gens de l’extérieur du pays.

La première option est que le déconfinement se maintienne et que les rassemblements de plusieurs centaines de personnes soient toujours autorisés au mois d’octobre. Le nombre maximal de personnes permis dans les lieux publics lors d’événements intérieurs et extérieurs passera d’ailleurs de 50 à 250 personnes, à compter du lundi 3 août. Le Rendez-vous pourrait donc se tenir comme prévu en respectant la distanciation. 

Le deuxième scénario est une formule hybride avec des personnes sur place et les autres en webdiffusion. Le dernier scénario est l’ensemble des participants en webdiffusion. La prévente des billets pourrait commencer dès la semaine prochaine. Pour l’instant, c’est la formule hybride qui est mise de l’avant par les organisateurs.

« On garde la formule hybride même si le gouvernement nous permet d’avoir 250 personnes en raison du volet international de notre événement, souligne Johanie Laverdière, agente de communication et de promotion pour la MRC et responsable du Rendez-vous des écomatériaux. On a des conférenciers et des participants qui proviennent de l’extérieur du pays. Mais c’est certain qu’on va essayer d’avoir le plus de gens possible sur place.»

L’appel pour les conférenciers est commencé et déjà on sent un grand engouement pour l’événement qui en sera à sa 5e édition.

« On s’est questionné si on ne devait pas laisser faire pour cette année, mais on a tellement eu de courriels et de propositions de conférence qu’on s’est dit qu’on allait le faire cette année quand même », souligne Mme Laverdière.

Déjà on peut confirmer la présence de El Hadji Alioune, directeur de la planification et de la coopération de Rufisque au Sénégal, à titre de conférencier. Il présentera les bienfaits du typha, également appelés quenouilles, en tant que matériel de construction.

« On l’avait déjà rencontré à Paris quand on est allé au Sommet international de la construction biosourcée l’an dernier, résume Johanie Laverdière. Il va venir nous présenter l’évolution de son projet. »

Le comité de programmation analysera les différentes propositions de conférence afin de bâtir le reste de la programmation.