Dès les premières heures de l’événement, touristes et citoyens de tous âges profitaient des activités gratuitement offertes à la Fête de l’eau de Magog, samedi.

Une Fête de l'eau qui tombe à point [PHOTOS]

Magog — La deuxième édition de la Fête de l’eau de Magog tombait à point, samedi, alors que les vacances de la construction s’amorçaient sous une vague de chaleur intense.

Dès les premières heures de l’événement, touristes et citoyens de tous âges profitaient des activités gratuitement offertes, allant du bassin moussant de 900 pieds carrés au tournoi de volleyball parent-enfant, en passant par les excursions en kayak dans le marais de la Rivière-aux-Cerises. Malgré les nuages qui planaient sur le ciel magogois, peu boudaient la baignade et les jeux d’eau.  

Dur de ne pas célébrer l’eau à Magog, croit Marie-Lou Laramée, technicienne en loisirs à la Ville de Magog. « C’est l’été, on voulait marquer le coup d’envoi avec les vacances et Magog est une destination de villégiature, de baignade. L’ambiance qu’on voulait amener cet été c’était vraiment une ambiance de Club Med, à Magog. Il y a des entraînements sur musique rythmée et il y a l’Aquaclub au bord du lac où les jeunes peuvent essayer par exemple le mini-pédalo. On voulait vraiment intégrer les tout-petits dans la programmation cette année », a-t-elle partagé, heureuse du nombre de participants à la journée. « Ce matin, il y a même un autobus de Montréal qui est débarqué », a-t-elle ajouté.  

Les petits-fils de Julie Choquette, Damien et Vladimir, virevoltaient dans tous les coins du parc de la plage des Cantons. La mission du jour : tester toutes les activités. En attendant leur tour de Zorb ball sur l’eau, ils racontaient leur expérience vécue quelques minutes plus tôt au « surf mécanique », appareil cousin du taureau mécanique. 

« Tu te rappelles, au micro tout à l’heure, quand l’animateur a dit : “belle performance !” ? Bien, c’était moi sur le surf ! », a fièrement dit Vladimir. Leur grand-mère aussi comptait profiter de l’eau, et peut-être même tenter le Zorb ball, « tant qu’à y être ! » Plus difficile à dire qu’à faire cependant, a-t-elle pu constater en regardant Damien combattre le vent à bord de la sphère gonflable. N’empêche que la brise provenant du lac Memphrémagog était plus que la bienvenue, considérant la température ressentie, qui est grimpée jusqu’à 40 dans la journée.

À la découverte du lac

Cédric Lessard-Lachance, de la Rive-Sud de Montréal, visitait des amis de la région avec sa fille, Élya-Maude. « On a appris hier que ça avait lieu. On a fait, ni une, ni deux ! C’est une belle surprise, le site est enchanteur, la disposition est aérée et le personnel est vraiment sympathique ! Puis, quoi demander de mieux, avec cette chaleur-là ? », a-t-il lancé pendant que sa fillette profitait de la présence d’artistes maquilleuses pour se faire décorer la joue d’une jolie fleur. 

Pour Maxime Vachon, qui s’était déplacé depuis Georgeville, c’était l’occasion de naviguer pour la première fois à bord d’un voilier. « Ça fait longtemps que ça m’intéressait. Et là, je pense qu’on va peut-être s’y mettre plus sérieusement dans les prochaines années », a-t-il commenté, ravi de l’expérience. Lui et sa fille Louanne s’étaient trouvé un coin d’ombre avec des amis, tout près des glissades d’eau.