La file de voitures souhaitant accéder au Costco s’étirait jusqu’à l’autoroute 410 la fin de semaine dernière.
La file de voitures souhaitant accéder au Costco s’étirait jusqu’à l’autoroute 410 la fin de semaine dernière.

Une facture de plus de 11 M$ pour désengorger le plateau Saint-Joseph

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La Ville de Sherbrooke gardera l’état de la circulation à l’œil dans le secteur du Costco, au plateau Saint-Joseph, où une congestion monstre a pu être observée cette fin de semaine. Prolongement de la rue Achille-Beaucher, doublement des voies d’accès du ministère des Transports, ajout de feux de circulation et doublement des boulevards Monseigneur-Fortier et Lionel-Groulx font tous partie des solutions à court terme évoquées lundi. La Ville devrait donc investir plus de 11 M$* pour régler les soucis de circulation dans le secteur.

La première fin de semaine d’ouverture du magasin Costco a certainement suscité un engouement, au point où les files d’attente s’allongeaient jusque sur l’autoroute 410. Clients et employés se sont plaints des problèmes de circulation, alors que certains citoyens du plateau McCrea anticipent déjà des problèmes pour l’avenir dans leur quartier résidentiel.

Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke, rappelle que l’ouverture de magasins provoque parfois une cohue qui finit par s’estomper. L’inauguration du commerce Sail, près du Carrefour de l’Estrie, avait entraîné une situation semblable à celle du Costco.

« Nous anticipons que les gens prendront éventuellement des chemins différents et que la circulation se divisera. Nous avons donc recommandé aux élus de suivre l’état de la circulation au cours des prochains mois », résume Mme Gravel. 

En mars 2019, une première étude de circulation justifiait d’ajouter une voie au boulevard Monseigneur-Fortier. Trois nouvelles études, présentées uniquement à huis clos aux élus, ont récemment fait le point sur les projections au plateau McCrea, au plateau Saint-Joseph et sur la rue Prospect.

« Dans les cinq prochaines années, il faudra doubler le nombre de voies des boulevards Lionel-Groulx et Monseigneur-Fortier. C’est une estimation. Les choses peuvent se passer différemment. Mais il faudra offrir rapidement une deuxième sortie au secteur commercial en prolongeant la rue Achille-Beaucher. Nous ferons une demande budgétaire pour 2021 », ajoute Mme Gravel.

Selon elle, le ministère des Transports planifiera lui aussi des interventions à moyen terme dans les bretelles d’accès qui lui appartiennent. 

« Il ne faut pas paniquer parce qu’il y a un surcroît de circulation lors de l’inauguration du Costco. Ça arrivera peut-être encore dans le temps des Fêtes, mais il faudra voir si on veut investir 20 M$ pour des congestions qui surviennent quatre, cinq, six fois par année », nuance Caroline Gravel. 

D’ici deux ans, un feu de circulation sera installé à l’intersection du chemin Arnold-Pryce et du boulevard Lionel-Groulx.

Une voie d’accès au plateau Saint-Joseph le long de l’autoroute 410, à partir du Carrefour de l’Estrie, demeure impossible en raison du manque d’espace pour un tel aménagement.

Le maire Steve Lussier assure que le ministère des Transports sera interpellé et avance le montant de 11 M$ pour les aménagements prévus dans le secteur.

La conseillère du district, Évelyne Beaudin, plaide pour une séance d’information publique pour faire le point sur les études de circulation et la construction prévue dans le quartier.

« Il faut se demander si l’achalandage de la fin de semaine se maintiendra, mais en même temps, nos services ont déjà fait des études. Nous avons développé une culture de tout faire en secret sans se tourner vers la population. Quand il y a eu des enjeux de sécurité sur la rue Marini, à Rock Forest, nous avons fait une consultation publique, un référendum... C’est super. C’est ce qu’il faut faire aussi pour des projets majeurs. Il faut répondre aux questions des citoyens et les écouter pour avoir une nouvelle perspective », dit Mme Beaudin.

Son collègue Marc Denault, qui s’inquiète depuis longtemps pour les impacts sur la rue Prospect, estime que la Ville peut se compter chanceuse puisque la circulation n’est pas aussi importante qu’elle devrait l’être en raison de la COVID. « Imaginez ce que ça aurait donné s’il y avait eu un événement au Centre de foires en même temps, le Salon du livre par exemple. Il reste encore 300 000 pieds carrés de commerces à développer au plateau. On peut se demander quel impact ça aura. »

Il avance aussi que la rue Prospect peut encore supporter un volume de circulation 30 % plus élevé avant qu’il y ait une détérioration de la situation. « On prévoit une augmentation de 35 % à moyen terme, mais je pense qu’il nous faudra des interventions avant ça. »

Au Service de police de Sherbrooke, la porte-parole Isabelle Gendron mentionne que des agents ont été présents au plateau Saint-Joseph la fin de semaine dernière, mais qu’aucun incident malheureux n’a été enregistré. « Des rencontres sont prévues avec la Ville. Nous demandons aux automobilistes d’utiliser l’entrée du boulevard Monseigneur-Fortier plutôt que celle du boulevard du Plateau-Saint-Joseph. »


* Une version précédente de ce texte indiquait que les montants à investir étaient de 9 M$. Il s'agit d'une erreur communiquée pour la Ville lundi et rectifiée mardi.