Le projet-pilote de collecte du compost dans des écoles de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke doit débuter à la rentrée scolaire dans les écoles participantes.

Une douzaine d’écoles collecteront le compost

Le projet-pilote de collecte du compost dans des écoles de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) doit débuter à la rentrée scolaire dans les écoles participantes.

L’entente a récemment été approuvée par la CSRS et la Ville de Sherbrooke vient aussi de donner son accord.

La Tribune avait fait état de cette avancée au début de l’année 2019. Rappelons que cette collecte est réclamée depuis plusieurs années dans le milieu scolaire.

Une compilation des données aura lieu en même temps que le début de la collecte. Une fois analysées, ces données feront l’objet d’un rapport à l’été 2020.

Selon le sommaire décisionnel de la Ville de Sherbrooke, les frais annuels de cette initiative sont estimés à moins de 17 000 $ pour la collecte et le traitement des matières organiques.

Les écoles seront accompagnées notamment pour les aider à déterminer le nombre d’îlots de tri nécessaires et leur lieu d’implantation. Une activité de sensibilisation doit être organisée dans les écoles concernées.

Une douzaine d’écoles primaires et secondaires prendront part au projet, qui doit durer deux ans. Celui-ci permettra d’évaluer les quantités et la qualité des matières organiques récupérées par les écoles ainsi que les coûts d’une telle collecte.

L’objectif ultime est de permettre à la Ville de proposer à la CSRS un scénario de collectes de matières organiques. Les établissements sont situés sur le territoire de Sherbrooke et représentent une certaine diversité en termes de nombre d’étudiants et l’absence ou la présence de cafétéria, par exemple, « afin de permettre à la Ville d’évaluer toutes les conditions d’exécution associées au service de collecte rendu ».