Claude Bealleau d’Estrie Aide, L’instigatrice du projet Sondès Allal, Patrick Rahimaly du Uniprix Chemika Mamode et François Bouchard du Club Rotary présentent le projet «Partage Box» de Sherbrooke.

Une distributrice de produits d’hygiène pour personnes itinérantes

Si la «Partage Box» est prête à servir au centre-ville de Sherbrooke dès maintenant, un appel est lancé à la communauté pour en assurer sa durée à travers le temps.

«L’un des acteurs majeurs de ce partenariat, Patrick Rahimaly de la pharmacie Chemika Mamode s’est engagé à approvisionner la distributrice avec l’espoir que d’autres pharmacies et épiceries philanthropes embarquent aussi pour que le projet puisse durer dans le temps», explique l’instigatrice du projet, Sondès Allal.

Sherbrooke a inauguré, mercredi, la deuxième distributrice de produits d’hygiène dédiée aux personnes itinérantes au monde.

«Selon mes recherches, c’est la première en Amérique du Nord et la deuxième au monde. C’est un rêve qui se réalise. On ne peut pas changer sa communauté si on ne rêve pas, si on ne prend pas de risque. D’autres personnes doivent prendre le risque, y croire et rêver. Je les remercie dans leur confiance envers ce projet», signale Mme Allal.

Plus de 90 personnes pourront bénéficier trois fois par mois de barres de savon, des bouteilles de shampoing, de serviettes hygiéniques, de dentifrice ou de crème solaire gratuitement.

«Quand j’ai vu la première distributrice à Londres, je me suis dit qu’il fallait être la deuxième à Sherbrooke», signale l’instigatrice du projet qui voit ainsi la réalisation d’un rêve.

C’est l’Armée du salut sur la rue Wellington Sud qui accueillera la distributrice et en assurera l’approvisionnement.

«Ce sont les ressources du milieu qui identifieront les personnes», mentionne Sondès Allal.

La «Partage Box» fonctionnera douze mois par année.

Appel sur les médias sociaux

C’est en lançant un appel sur Facebook que Sondès Allal qu’elle a obtenu la collaboration d’un philanthrope en janvier dernier afin de faire l’acquisition de la machine distributrice.

Martin Lambert du Café des Frères Lambert de Kingsey Falls a programmé et adapté la machine distributrice aux besoins.

Le monnayeur et les jetons ont été payés par Claude Belleau d’Estrie-Aide.

«Le bien-être et les besoins personnels d’un individu vont au-delà d’avoir quelque chose à manger. La santé est un élément primordial pour qu’un individu soit bien dans sa peau. Une bonne hygiène personnelle est un point de départ pour être bien dans sa peau. C’est un besoin à combler pour favoriser l’estime de soi. Nous sommes fiers de participer à ce projet», explique M. Rahimaly qui s’est engagé à alimenter la machine distributrice en produits d’hygiène.

Il lance un appel à ses confrères commerçants à se joindre à lui.

«Il est primordial de s’allier pour répondre à ce besoin. Nous demandons aux gens de tous les milieux de nous joindre. Nous pourrons personnaliser votre implication selon vos ressources. Nous lançons à vous joindre à nous», indique M. Rahimaly.

«Le trop arrive à rencontrer le trop peu. Sondès Allal a réussi à rencontrer les deux. Je suis un obsédé de la redistribution. Ce projet nous y convie. Ça part de petit, mais nous ne savons pas où ça peut aller. Ce projet nous interpelle tous dans la communauté. Par le bouche-à-oreille de ce partage, nous allons créer des fleuves de conscience à développer», a ajouté Claude Belleau qui a contribué au projet.

François Bouchard du Club Rotary n’a pas pris de temps à saisir la balle au bond de cet appelé à la générosité en annonçant la mise en place d’une deuxième «Partage Box» qui sera mise en place au Partage Saint-François.

La mise en service devrait se faire avant la fin de 2018.