Réal Fréchette et son frère Denis sont décédés dimanche après avoir sombré dans les eaux du lac Magog.

Une «dernière journée de pêche» annoncée

Samed soir, la veille de la tragédie du lac Magog, le Sherbrookois Réal Fréchette se promettait une agréable journée de pêche le lendemain, la dernière de la saison.
Avant d'aller au lit, l'homme de 52 ans a souhaité bonne nuit à ses amis sur sa page Facebook. Le Sherbrookois écrivait qu'il allait «se coucher» afin d'être en forme pour une «dernière journée de pêche demain».
Quelques minutes plus tard, son frère Alain lui a suggéré d'aller se coucher pour ne pas dormir «sur la ligne à pêche», dimanche matin.
Sur sa page Facebook personnelle, Alain Fréchette a remercié lundi les internautes pour les mots d'encouragement. Il dit avoir reçu la nouvelle de la mort de son frère comme «un coup de masse dans le front.»
D'autant plus que son frère était devenu son confident pour l'aider à traverser une épreuve personnelle.
Ce dernier mentionne que la famille ne souhaitait pas donner des entrevues aux journalistes par respect pour ses frères Réal et Denis, tous les deux décédés dans les eaux du lac Magog dimanche, comme on le sait.
Réactions
Son décès a évidemment fait réagir sur le réseau social internet.
Martin Gagnon a mentionné que Réal Fréchette avait alors vraiment vécu sa «vraie dernière journée de pêche». Il note que M. Fréchette est parti en faisant ce qu'il aimait vraiment. «Je suis triste de savoir que tu ne seras plus là. Veille sur toute ta famille et sur nous. Tu vas nous manquer. R.I.P. Mon ami, je t'aime.»
Alex-Sandra Guérette a réagi : «Je t'aime mon oncle! Je vais penser à toi et vielle sur nous!»
Denis Laplante lui a souhaité «un bon voyage».