Lorraine Riedl a rêvé de cette clinique pendant plus de deux ans avant de pouvoir enfin la lancer après maints obstacles.

Une clinique privée composée d'infirmières ouvre ses portes

Les infirmières praticiennes spécialisées (IPS) seront au coeur d'une nouvelle clinique de santé privée qui ouvrira ses portes à Sherbrooke le 12 octobre prochain. Il s'agit de la première clinique de la région où ne travailleront que des infirmières qui peuvent, grâce à leurs droits de pratique élargis, poser une multitude de gestes médicaux.
« C'est une clinique privée, mais j'ai travaillé fort pour la rendre accessible. Une de mes valeurs les plus importantes, c'est que l'humain prime », soutient Lorraine Riedl, qui a rêvé de cette clinique pendant plus de deux ans avant de pouvoir enfin la lancer après maints obstacles.
Les IPS et les infirmières bachelières qui offriront des heures à la clinique ont été intéressées par l'expérience d'avoir la chance de prendre en charge des patients, à l'image d'un médecin de famille.
« Nous allons faire des suivis de nos patients. Par exemple, si nous faisons des prélèvements sanguins, nous allons téléphoner ensuite aux patients pour leur donner les résultats, même si tout est beau, parce que nous trouvons que c'est important que les gens ne restent pas dans l'attente, qu'ils puissent avoir des réponses », souligne Mme Riedl.
Et pourquoi lancer une clinique privée à Sherbrooke? « Le système public n'offre pas le service que je voulais offrir, c'est-à-dire le suivi par des infirmières. Notre service est complémentaire à celui du système public. Nous allons dégager les salles d'urgence. Au lieu d'attendre des heures à l'urgence avec un bébé qui a une otite, les gens pourront venir nous voir, nous aurons des places rapidement pour voir les patients en urgence », cite en exemple Lorraine Riedl.
La fondatrice se montre aussi transparente sur les coûts qui seront facturés aux patients : une consultation de base se chiffrera à 60 $. « J'ai travaillé fort pour offrir des coûts accessibles. Ça ne coûte pas cher pour s'éviter d'attendre des heures à la salle d'urgence... » image Mme Riedl.
À titre d'exemple, un médecin de famille reçoit entre 47 $ et 55 $ pour une visite de suivi d'un patient non vulnérable. Cependant, c'est la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) qui lui verse sa rénumération.
Les infirmières qui travaillent pour la Clinique Services Supra Santé continueront pour la plupart de travailler dans le système de santé public et partageront leur temps entre la clinique et leur autre lieu de travail.
« Le but n'est pas de dépouiller le système de santé des IPS qui sont, effectivement, très peu nombreuses. Le but est d'offrir aux Sherbrookois un service complémentaire, un service personnalisé », conclut Lorraine Riedl.