Dans sept microbrasseries d'un océan à l'autre vendredi, on a brassé une cuvée unique pour les 150 ans du Canada. Au Québec, c'est à la microbrasserie Lion d'or de Sherbrooke que quatre pionniers de l'industrie ont préparé le festif brassin. On reconnaît sur la photo Stanley Groves du Lion d'or, Ellen Bounsall et Peter McAuslan, anciennement de la brasserie McAuslan, et Alan Pugsley, maître-brasseur de la Ringwood Brewery en Angleterre.

Une bière à la santé du Canada

Une bière unique, brassée selon une recette spéciale, en simultané d'un océan à l'autre, c'est le projet un peu fou que les « pères de la fermentation » ont mis en cuve vendredi, dans sept microbrasseries canadiennes dont, au Québec, la réputée Lion d'or du secteur Lennoxville à Sherbrooke.
La Sir John's Special Eh-le, nommée ainsi en l'honneur de Sir John Alexander Macdonald, l'un des pères fondateurs du Canada et premier premier ministre du pays, sera prête juste à temps pour trinquer aux 150 ans de la Confédération le 1er juillet.
« C'est la première fois qu'il y a une cuvée comme celle-là, c'est vraiment spécial! » lance le copropriétaire du Lion d'or, Stanley Groves, qui accueillait dans ses installations de Lennoxville pour l'occasion son mentor, le maître-brasseur britannique Alan Pugsley, et ses amis Peter McAuslan et Ellen Bounsall de la brasserie montréalaise McAuslan.
L'idée de cette cuvée spéciale pour les 150 ans du pays a germé à Ottawa, à la Clock Tower Brewers, et a demandé une année de préparation, relate M. Groves.
Les sept « pères de la fermentation », comme ils se sont joyeusement baptisés, ont en commun d'avoir été formés par Alan Pugsley, à la Ringwood Brewery en Angleterre, et d'utiliser le même système traditionnel de fermentation développé par Peter Austin.
OEuvrant aujourd'hui aux États-Unis, Alan Pugsley a développé une recette spéciale pour cet important anniversaire, une recette qui rappelle, dit-il, la bière qui se buvait il y a 150 ans.
Pour arriver à ce goût unique partout au pays, les sept maîtres-brasseurs ont utilisé, vendredi, les mêmes ingrédients, la même méthode de brassage et la même levure, la préférée de Peter Austin, tirée de ses racines du Yorkshire.
Au Lion d'or, Stanley Groves vivait l'événement avec un enthousiasme d'autant plus grand que M. Pugsley avait choisi de venir à sa microbrasserie pour concocter le festif brassin et que l'institution lennoxvilloise célébrera ses 31 ans d'exploitation le 1er juillet.
De fait, le Lion d'or a été la première microbrasserie à ouvrir ses portes au Québec, rappelle-t-il, quelques semaines avant que n'émergent à leur tour le Pilsen Pub à North Hatley et le Cheval Blanc à Montréal.
La brasserie McAuslan (St-Ambroise et Griffon) allait suivre trois ans plus tard en 1989. Ses cofondateurs, Peter McAuslan et Ellen Bounsall, même s'ils ont pris leur retraite depuis quatre ans, épiaient les gestes de M. Pugsley avec un grand intérêt vendredi matin.
« C'est comme un retour à notre ancienne vie! se réjouit Mme Bounsall. C'était très important pour nous d'être ici aujourd'hui pour travailler avec nos anciens amis. C'est à cause de ces premiers balbutiements de l'industrie brassicole qu'on s'est intéressés à la bière en 1989. On a été des pionniers. »
Au terme de la journée, le précieux liquide allait être mis à fermenter pour une semaine avant d'être transféré dans une deuxième cuve « où mère Nature prendra une autre semaine pour donner sa touche magique », a expliqué M. Groves.
La Sir John's Special Eh-le doit ensuite être mise en baril ou embouteillée pour le 1er juillet.
À Sherbrooke, on la trouvera bien sûr au Pub Le Lion d'or de la rue College ainsi qu'au Boquébière de la rue Wellington Nord. On trouvera également des cruchons de 1,9 litre spécialement identifiés aux Bières dépôt Au Vent du Nord.
Ailleurs au pays, on la trouvera à Halifax (Granite Brewery),
à Frédéricton (Picaroons), à Toronto (Granite), à Ottawa (Clock Towers Brewers et Ashton Brewing) ainsi qu'à Victoria (4Mile Brewing Co).
Une bière traditionnelle
La Sir John's Special Eh-le est une bière de type english mild ale traditionnelle, qui combine sept variétés de malt et quatre variétés de houblon. Alan Pugsley a voulu développer une bière douce, à 4,2 pour cent d'alcool, légèrement houblonnée et aux accents caramélisés. « Ça va être un goût accessible à tout le monde », dit-il. « Si elle est populaire sur le marché, c'est possible qu'on continue à la brasser », laisse quant à lui entrevoir Stanley Groves du Lion d'or.