Louis-Philippe Renaud, responsable du projet, Antoni Daigle d’Estrie Aide, Maxime Michaud, de la Table de quartier 4-Saisons et Josiane Bergeron, du projet PREE.

Une bibliothèque voit le jour dans le quartier Jardins-Fleuris

Le quartier Jardins-Fleuris a maintenant une nouvelle bibliothèque de quartier, dont l’objectif est de susciter le goût de la lecture chez les enfants.

Mise sur pied par la Table de quartier 4-Saisons, l’initiative servira notamment à des partenaires du quartier Jardins-Fleuris, comme le CPE Mimi Coco ou encore le Réseau d’appui aux familles monoparentales et recomposées de l’Estrie (RAME).

La bibliothèque voit le jour dans le local de la Table de quartier 4-Saisons et du comité 0-5 ans.

L’initiative a bénéficié d’un financement de 7000 $ du projet Partenaire pour la réussite éducative en Estrie (PRÉE), pour l’achat de livres neufs, et de la collaboration d’Estrie Aide, qui fournira des livres.

Grâce à des bénévoles, des plages horaires seront aussi prévues pour accueillir les citoyens du quartier, précise le responsable du projet, Louis-Philippe Renaud.

En ayant un tel lieu dans le quartier, on enlève du même coup une contrainte de distance.

« La bibliothèque de quartier permet à une multitude d’intervenants d’agir autour des livres », explique Josiane Bergeron, coordonnatrice au projet PREE, dont le mandat est de favoriser la réussite scolaire des jeunes.

« La lecture et l’écriture sont un indice déterminant de la réussite scolaire. C’est important pour nous de soutenir des initiatives qui favorisent le développement du goût de la lecture et de l’écriture.

Il y a beaucoup de chercheurs qui ont démontré l’importance de la lecture pour la réussite scolaire. Il y a un consensus très clair : un déficit en lecture peut mener à d’importantes conséquences sur la réussite et sur le parcours social d’un jeune. L’école ne peut pas y arriver seule », renchérit-elle.

Le projet PREE travaille en collaboration avec différents partenaires afin d’accroître la persévérance scolaire.

« Ultimement, ce qu’on souhaite, c’est d’accroître le taux de diplomation et de qualification chez les jeunes en Estrie, qui se situe actuellement à 73 %. Ce qui veut dire qu’encore aujourd’hui, il y a environ un jeune sur quatre qui ne réussit pas à obtenir un premier diplôme ou une qualification à l’intérieur de sept années d’études », remet en contexte la coordonnatrice du projet PREE.

Par ailleurs, le projet de « Maison de quartier » avance bien, selon le conseiller municipal Vincent Boutin.

La Tribune a fait écho à ce projet l’automne dernier, qui doit voir le jour sur le terrain de l’école Desjardins.

Il prévoit la création d’un lieu communautaire afin de regrouper différents services pour les résidants du quartier, en plus de rendre accessibles des espaces communautaires pour des organismes.

Ce projet estimé à 3,2 M$ est chapeauté par la Table de quartier 4-Saisons et les Habitations l’Équerre.

Plusieurs partenaires sont impliqués, dont le CIUSSS de l’Estrie CHUS et la CSRS.

« On est en train de développer notre stratégie de financement », explique-t-il en soulignant que les responsables du projet sont accompagnés d’une firme spécialisée en financement caritatif.