Le travailleur social et auteur David Goudreault, l’intervenant Raphaël Bérubé, et la coordonnatrice de la Maison des jeunes Le Spot Jeunesse de Sherbrooke, Roxanne Beaudet, ont dévoilé la nouvelle bibliothèque.

Une bibliothèque dans une maison des jeunes

Il y a un an, des jeunes de la maison des jeunes Spot jeunesse de Sherbrooke ont exprimé leur besoin de lire des livres. Les jeunes ont donc eu l’idée de créer une bibliothèque qui porte maintenant le nom de David Goudreault.

La directrice de la maison des jeunes, Roxanne Beaudet, est heureuse de voir le projet démarrer après un an de travail. « Les jeunes avaient besoin de quelque chose de chaleureux avec un coin "indien" et un foyer pour pouvoir lire et se relaxer », indique-t-elle.

La demande des jeunes a été une surprise pour Mme Beaudet. « Il y a des préjugés qui disent que les jeunes sont toujours sur les réseaux sociaux ou encore écoutent des séries télé. On a vu que des jeunes venaient avec des mangas. Avant même le système d’emprunt, les jeunes voulaient déjà partir avec des livres. Il y en a déjà une vingtaine en circulation », explique-t-elle.

Celui qui prête son nom à la bibliothèque, David Goudreault, est conscient que les jeunes aiment toujours lire. « Je me promène dans les écoles et les jeunes sont intelligents, allumés et ont le goût de lire. Ils lisent beaucoup de textos, beaucoup de statuts Facebook, mais ont de l’intérêt pour les livres quand on leur présente des bouquins intéressants », assure-t-il.

« Au cœur de ma vie »

De plus, David Goudreault a contacté plusieurs maisons d’édition afin de donner de bons livres neufs à cette nouvelle bibliothèque. Il a réussi à en récolter quelques dizaines. « C’est un grand honneur, affirme-t-il. La lecture est au cœur de ma vie. Ça a été très signifiant dans mon adolescence également, donc le fait que ce soit une bibliothèque pour les jeunes dans une maison de jeunes, c’est génial. »

Roxanne Beaudet pense que les jeunes vont apprécier l’aspect de proximité de cette nouvelle bibliothèque. « C’est effrayant pour les jeunes d’aller dans un endroit où ils ne sont jamais allés. De plus, à leur âge, ils ne peuvent pas trop sortir du quartier. De plus, les intervenants présentent les livres et ceux-ci sont spécifiquement pour les adolescents », ajoutant que toute la communauté s’est impliquée. Les adultes pourront également emprunter des livres. « Ce qui est spécial, c’est que la bibliothèque ne sera pas seulement pour les jeunes, ajoute-t-elle. On a décidé d’ouvrir pour tout le monde. Comme on est un organisme communautaire, on veut faire de la transformation sociale, on veut amener une qualité de vie et l’on veut rendre le quartier vivant. »

D’autres livres seront aussi disponibles au Carrefour accès loisir sur rue Élaine-C.-Poirier.