Un voyage en train séducteur

La Sherbrookoise Hélène Gravel se faisait souvent demander ce qu’elle pensait du projet de train reliant Sherbrooke à Montréal, proposé par l’homme d’affaires François Rebello. Elle répondait que c’était difficile de se positionner sans l’avoir essayé.

« Mais j’ai déjà dit que j’avais un penchant favorable pour le projet, et là, ça ne fait qu’augmenter », a-t-elle rapporté lundi, au retour d’un voyage aller-retour Montréal-New York en train.

Ce trajet à bord d’un « train-hôtel » était d’ailleurs organisé par M. Rebello. Tout au long du voyage, les passagers pouvaient profiter non seulement du paysage, mais aussi d’une originale combinaison de concerts de musique et de séminaires sur la politique publique. « C’était ma première expérience de ce type. Il faut dire que ça se voit rarement, c’est pour ça que j’ai voulu participer », ajoute-t-elle. « Ça permet d’imaginer toutes sortes de choses en lien avec le transport. Est-ce que ce serait possible de donner des séminaires pendant un déplacement? Manifestement oui, puisqu’on vient de le vivre. »

Si Mme Gravel a souvent pris le train pour se déplacer lors de voyages en Europe, il s’agissait seulement de sa deuxième expérience au Canada. « C’est un moyen de transport convivial et confortable, et ça nous permet de faire un paquet d’autres choses pendant le voyage, comme travailler », a-t-elle souligné.

« Un train Montréal-Sherbrooke, ça serait aussi rapide que l’autobus, mais avec moins de risque d’être coincé dans le trafic. Ça pourrait permettre de vivre les choses autrement, d’augmenter la qualité de vie du travailleur. »

La fondatrice et présidente du spa Eastman, Jocelyna Dubuc, accompagnait Mme Gravel. Elle a aussi beaucoup apprécié son expérience. « La majorité des gens qui étaient là étaient des universitaires. [...] Comme chef d’entreprise, j’ai trouvé ça intéressant d’être mêlée à un réseau complètement différent du mien, ça élargit l’esprit! »

Mme Dubuc n’avait également pas pris le train bien souvent au Canada, bien qu’elle aime ce moyen de transport, et souhaiterait pouvoir l’utiliser plus souvent.

En plus des activités offertes à bord du train, un programme chargé attendait les voyageurs à New York, incluant notamment une visite de l’ONU et un lunch séminaire avec le conseiller municipal Bill Perkins. Le voyage était fait en collaboration avec l’Association étudiante de l’ENAP.