Un troisième résident du CHSLD de Lambton est décédé des complications liées à la COVID-19.
Un troisième résident du CHSLD de Lambton est décédé des complications liées à la COVID-19.

Un troisième décès au CHSLD de Lambton

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Un troisième résident du CHSLD de Lambton est décédé des complications liées à la COVID-19. Ce petit CHSLD situé dans la région du Granit fait face à une importante éclosion qui a affecté jusqu’ici 19 des 29 résidents ainsi que 15 employés.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS avait déjà confirmé le décès d’un premier résident vendredi dernier (11 septembre), puis d’un second résident ce mardi (15 septembre). 

Depuis le début de la pandémie, ce sont maintenant 29 Estriens qui sont décédés des complications de ce nouveau type de coronavirus. Rappelons que les aînés de l’Estrie avaient été relativement épargnés alors que la première vague de la pandémie frappait de plein fouet les CHSLD et les résidences privées pour aînés (RPA) du Québec ce printemps. 

La Santé publique de l’Estrie rapporte jeudi 15 nouveaux cas positifs de COVID-19. De ce nombre, sept personnes habitent Sherbrooke, quatre dans la région du Granit, deux dans le RLS de La Pommeraie, deux dans le RLS de la Haute-Yamaska et une dans le RLS du Haut-Saint-François. 

L’Estrie a ajouté 388 nouveaux cas positifs au cours des 30 derniers jours, soit une moyenne de 13 cas par jour. C’est au-delà de l’objectif du gouvernement du Québec afin de freiner l’arrivée d’une deuxième vague au Québec. Pour y arriver, la région sociosanitaire de l’Estrie devrait rester sous la barre des dix nouveaux cas par jour, soit une moyenne de 20 nouveaux cas par million d’habitants. 

0,5 % de tous les décès en Estrie

Le Québec déplorait jeudi le décès de 5788 personnes de façon cumulative depuis le début de la pandémie. Avec ses 29 décès, la région sociosanitaire de l’Estrie représente 0,5 % de tous les décès au Québec. 

En Estrie, 4 % des victimes sont âgées entre 60 et 69 ans, 24 % ont entre 70 et 79 ans alors que 72 % ont plus de 80 ans. 

Les personnes de plus de 60 ans représentent près de 32 % des cas confirmés de COVID-19 au Québec. En Estrie, les personnes de plus de 60 ans représentent plutôt de 20 % des cas confirmés. En effet, alors que les CHSLD étaient épargnés par les éclosions durant la première vague, les aînés ont nécessairement été beaucoup moins testés que dans d’autres régions du Québec.