La présidente et la directrice générale de Sherbrooke t’en bouche un coin, Joëlle Beaupré et Pauline Larouche, ont dévoilé la programmation de la sixième édition qui se tiendra du 7 au 9 juin. Elles posent avec deux restaurateurs qui se joignent au festival gourmand cette année, soit Janie Gosselin, propriétaire de Désirables gâteries, et Maxime-Alex Leblanc-Simard, propriétaire du Shaker.

Un STEBUC plus gourmand que jamais

En plus de revenir au parc Jacques-Cartier, le festival gourmand Sherbrooke t’en bouche un coin arrive avec trois nouveautés importantes pour sa sixième édition, du 7 au 9 juin.

Ainsi, sous un chapiteau « beaucoup » plus grand, le Jardin Desjardins permettra aux visiteurs de s’asseoir, d’écouter de la musique et de déguster des bouchées exclusives dans une ambiance de détente.

« C’est quelque chose qui nous manquait de pouvoir s’asseoir », explique la directrice générale de l’événement, Pauline Larouche, au moment de dévoiler la programmation devant plusieurs chefs et partenaires, mardi.

Le bar Éphémère, dont l’emplacement sera dévoilé la semaine prochaine, offrira lui aussi une ambiance distincte pour prendre un verre, « dans un endroit unique, au bord de l’eau, au cœur de Sherbrooke », promettent les organisateurs. « Le mercredi et le jeudi, il y aura des soirées thématiques à cet endroit et le vendredi et le samedi, on va y finir nos soirées », invite Mme Larouche.

L’édition 2019 de STEBUC sera par ailleurs l’occasion de réveiller les cuistots du dimanche avec des cours de cuisine par petits groupes de 25 personnes à la fois. « Ça fait plusieurs années qu’on nous le demande. Comme on est un peu en camping on s’est demandé comment le réaliser, mais cette année on s’est organisé », commente Mme Larouche.

Après une édition au Centre de foires de Sherbrooke en 2018, Sherbrooke t’en bouche un coin a préféré revenir au parc Jacques-Cartier. 

« Après avoir expérimenté le Centre de foires, on s’est rendu compte que la pelouse et le lac nous avaient un peu manqué, dit Mme Larouche. On est moderne, mais pas tant que ça et on ne peut pas se passer d’un décor naturel. On revient donc à l’ADN champêtre et chaleureux qui nous caractérise. »

Les classiques de l’événement sont aussi de retour, comme les classes de vins, axées cette année sur les vins des Cantons-de-l’Est, la compétition de chefs sur le gril, la soirée Veston-Talons du samedi soir, marquée par le spectacle de Dead Angle Crew, des participants à la compétition de danse Révolution à TVA, et la journée familiale du dimanche.

Ce sont quelque 30 chefs de la région de Sherbrooke et de la région de Montpellier en France qui participeront à cette sixième édition, avec le quart de petits nouveaux, souligne Mme Larouche.

« Sherbrooke t’en bouche un coin offre au public une occasion exceptionnelle de goûter le meilleur de ce que notre région à offrir et de discuter directement avec les chefs, témoigne la présidente de l’événement et copropriétaire de La Table du chef, Joëlle Beaupré. Chacun peut y découvrir de nouveaux produits, se risquer à goûter à quelque chose d’inconnu. Quant aux chefs et restaurateurs, l’événement nous permet de rencontrer nos clients dans un autre contexte, de faire découvrir notre ADN, de développer des clients potentiels et d’obtenir leur feedback immédiat, dans une ambiance gourmande et festive. »

L’événement jouit d’une aide financière de 12 000 $ de Destination Sherbrooke via son Fonds de performance et de promotion touristique.