Jessica Bélanger
Jessica Bélanger

Un rêve devenu réalité grâce aux Molson

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
L’Université Bishop’s a annoncé en grande pompe jeudi que les Gaiters feront officiellement leur entrée dans le circuit de hockey féminin universitaire du U SPORTS au sein de la conférence du Réseau du sport étudiant du Québec lors de la saison 2020-2021. Tout le budget de fonctionnement repose sur les dons philanthropiques et la formation doit une fière chandelle à la famille Molson, qui a remis une somme importante afin de concrétiser ce rêve.

Après deux ans de préparation et d’entraînement, la formation de hockey féminin peut aujourd’hui se réjouir en devenant la première organisation universitaire du Québec à provenir de l’extérieur de Montréal. Elle rejoint ainsi les clubs de l’Université Concordia, l’Université de Montréal, l’Université McGill, l’Université Carleton et l’Université Bishop’s.

À LIRE AUSSI: Les Gaiters évolueront dans le USPORTS

«C’est vraiment une bonne nouvelle, admet la capitaine Jessica Bélanger. On pourra jouer du hockey compétitif. Dernièrement, on avait de la misère à trouver des adversaires de notre niveau lors de nos parties préparatoires. Ce sera un défi différent. Cette année, on a vu notre charge de travail augmenter: on est sur la glace cinq fois par semaine et au gym trois fois par semaine. Tout le monde est très impliqué et on est prêtes. Le hockey universitaire féminin, c’était la suite logique: les joueuses de la région devaient aller jouer dans une grande ville. Personnellement, j’adore l’idée de rester dans ma région pour poursuivre ma carrière de hockey.»

Déjà 1,3 million de dollars ont été amassés en dons.

«On ne financera pas l’équipe à même le budget d’exploitation de l’Université Bishop’s, a indiqué le principal et vice-chancelier de l’Université Bishop’s, Michael Goldbloom. On mise sur la philanthropie. On estime avoir besoin de deux millions de dollars pour permettre à l’équipe de fonctionner pendant 10 ans. On a décidé d’attendre d’avoir la moitié de cette somme avant de joindre le RSEQ. Il me fait donc grand plaisir d’annoncer que grâce à l’appui de la Fondation de la famille Molson, de la compagnie Molson Coors, de la Fondation de l’Université Bishop’s et d’autres gens d’affaires de la région, nous avons déjà amassé près des deux tiers de notre objectif. C’est assez pour assurer le fonctionnement de l’équipe pour les six premières années.»

Une belle histoire d’amour est née avec le temps entre la famille Molson et l’Université Bishop’s. Si Jane Molson a déjà étudié à Bishop’s, un pavillon porte le nom Molson et un don de la famille a aussi permis de rénover le centre sportif et de construire l’Aréna Jane & Eric Molson.

«Andrew Molson m’a déjà dit qu’il n’existait pas de meilleures combinaisons que celle entre le hockey et les études, enchaîne Michael Goldbloom. J’aimerais remercier la compagnie Molson Coors. Nous sommes très reconnaissants. On doit aussi remercier Jocelyn Thibault, qui a fait beaucoup pour le développement du hockey féminin en région. Merci également à Danièle Sauvageau, une pionnière dans le monde du hockey féminin au pays. On bâtit aujourd’hui sur ses efforts.»

«Nous voulions nous assurer d’avoir un plan à long terme viable avant de nous engager», a pour sa part résumé le directeur athlétique et récréatif de l’Université Bishop’s, Matt McBrine.

Tous les outils pour réussir

Selon la capitaine de l’équipe et son entraîneur, les Gaiters devront trimer dur lors des premières saisons pour espérer bientôt goûter au succès.

«L’an prochain, il faudra travailler fort: ce ne sera pas facile de nous affronter, mais on ne sera pas le club le plus talentueux du circuit, a admis la joueuse sherbrookoise, Jessica Bélanger. Il faudra bâtir pour l’avenir! J’espère que ce projet inspirera les plus jeunes et les motivera à jouer au hockey pour Bishop’s, comme j’ai été inspirée par les joueuses des Cougars quand j’étais jeune. Grâce aux donateurs, on a un bel avenir devant nous dans le monde du hockey. On est impatientes de les rendre fiers de nous. On veut aussi remercier tous ceux qui ont cru en nous. Ils nous donnent la chance de pouvoir grandir en pratiquant le plus beau sport au monde.»

«Je me suis présenté ici en 2018 avec l’idée qu’un jour, les Gaiters auraient leur équipe dans le circuit canadien universitaire, a informé Dominic Desmarais en conférence de presse. Pour nous préparer, est allés jouer notamment au Texas et au Nouveau-Brunswick: quelles belles expériences grandissantes. À quoi ressemblera notre futur maintenant? Comme entraîneur, je suis vraiment optimiste, mais aussi réaliste. La conférence du RSEQ est l’une des plus fortes du Canada. Ça veut aussi dire qu’il faudra passer au prochain niveau pour être compétitifs. Au début, pour ce qui est des victoires et des défaites, ce ne sera pas en notre faveur. Mais ça changera au fur et à mesure que l’équipe progressera.»

Le travail de recrutement est d’ailleurs déjà commencé.

«On est très excités à l’idée de débuter notre parcours en 2020-2021. Cette équipe jouera avec passion et effort. Notre rêve est enfin devenu réalité. Go Gaiters Go!» s’est exclamé l’entraîneur-chef.

La capitaine Jessica Bélanger était accompagnée de l’entraîneuse Valérie Bois, du principal et vice-chancelier de l’Université Bishop’s, Michael Goldbloom, du directeur athlétique et récréatif de l’Université Bishop’s, Matt McBrine, et de l’entraîneur-chef Dominic Desmarais lors de cette annonce importante de l’Université Bishop’s.