Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Patrik Doucet, doyen de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke et professeur titulaire, a remporté le prix Égalité Thérèse-Casgrain dans la catégorie Allié.  
Patrik Doucet, doyen de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke et professeur titulaire, a remporté le prix Égalité Thérèse-Casgrain dans la catégorie Allié.  

Un professeur de l’UdeS remporte un prix Égalité Thérèse-Casgrain

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
Article réservé aux abonnés
M. Patrick Doucet, doyen de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke (UdeS), a remporté un des prix Égalité Thérèse-Casgrain remis par le Secrétariat à la condition féminine pour son leadership en matière d’équité, de diversité et d’inclusion.

Étant un modèle susceptible d’inspirer d’autres hommes et d’autres établissements d’enseignement à participer à la quête d’égalité hommes-femmes, M. Doucet s’est vu remettre ce prix dans la catégorie Allié.  

Il y a quatre ans, il s’est engagé à diversifier le corps professoral et à y accueillir davantage de femmes. Pour atteindre cet objectif, le professeur mobilise ses collègues autour d’une idée phare : recruter 50 % de femmes professeures, peut-on lire dans la description du lauréat. 

C’est d’ailleurs en partie grâce à lui que des cibles de représentativité féminine du corps professoral sont inscrites au plan stratégique de l’UdeS, soit 20 % en 2022 et 30 % en 2030. 

Le lauréat a également été impliqué dans le lancement en 2019 du Grand concours de bourses postdoctorales Claire-Deschênes, qui promeut les études postdoctorales auprès d’étudiantes en génie à l’échelle internationale en plus de constituer une garantie d’embauche à titre de professeures. 

Notons que pour cette 12e édition du prix Égalité Thérèse-Casgrain qui se déroule dans un contexte particulier, le Secrétariat à la condition féminine a décerné un nouveau prix : Coup de cœur - Femmes et COVID.  

C’est l’organisme Femmessor qui a mérité cette reconnaissance pour avoir su agir « intelligemment tout au long de la crise, avec efficacité et empathie, afin de limiter autant que possible les impacts de la pandémie sur les femmes et leurs entreprises ».  

Réalisatrices Équitables a pour sa part remporté les honneurs dans la catégorie Groupes de femmes, tandis que Mme Suzy Basile, première femme autochtone de la Nation Atikamekw à avoir obtenu un doctorat et professeure à l’École d’études autochtones de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, est lauréate dans la catégorie Hommage.