Sébastien Grandmont, qui possède la ferme Le petit mas en compagnie de sa conjointe Marie-Pierre Dubeau, fait partie des dix finalistes du concours « Tournez-vous vers l’excellence ! » de la Financière agricole du Québec.
Sébastien Grandmont, qui possède la ferme Le petit mas en compagnie de sa conjointe Marie-Pierre Dubeau, fait partie des dix finalistes du concours « Tournez-vous vers l’excellence ! » de la Financière agricole du Québec.

Un producteur d’ail de Martinville reconnu pour son excellence

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
Initiative de journalisme local - La Tribune
Le producteur de Martinville Sébastien Grandmont voit ses compétences de jeune entrepreneur et ses efforts d’expansion de la ferme Le petit mas reconnus par la Financière agricole. Le producteur d’ail et de fleurs d’ail fermentées figure parmi les dix finalistes qui ont été sélectionnés à travers la province dans le cadre du concours Tournez-vous vers l’excellence ! 2020.

M. Grandmont, qui transforme plus de vingt tonnes de fleurs d’ail annuellement, est qualifié de « leader dans son domaine » et de « producteur d’excellence de notre région » par le directeur régional à la Financière agricole du Québec pour l’Estrie, Patrice Blais, dans un communiqué émis mardi.  

« Son procédé est d’ailleurs unique, ajoute-t-il. Ses produits sont vendus dans plus de 500 points de vente au Québec et il en exporte jusqu’en Europe. Je suis très fier de le savoir dans les 10 finalistes. »

M. Grandmont est le seul représentant de l’Estrie parmi la liste de producteurs dévoilée mardi. Contacté par La Tribune, il se dit très heureux de cette nomination. « C’est un beau cadeau de reconnaissance et de visibilité », dit celui qui est propriétaire de la ferme Le petit mas avec sa conjointe Marie-Pierre Dubeau depuis 2013. 

Ils ont depuis plus que doublé la superficie de culture de leur champ d’ail biologique. L’entreprise est particulièrement reconnue pour ses pots de fleurs d’ail fermentées. « Je crois que notre entreprise est assez bien établie, il y a une bonne progression depuis qu’on l’a acheté. C’était notre projet de vie commun et on ne regrette pas, même s’il y a des défis », dit-il, mentionnant les sécheresses et les orages qui menacent les cultures ces derniers temps.  

« Dimension symbolique »

Le concours Tournez-vous vers l’excellence !, qui se tient depuis 15 ans, est une initiative qui vise à mettre en lumière de jeunes femmes et de jeunes hommes d’affaires qui se démarquent dans le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire par leur dynamisme et leur créativité. 

« Cette année, la tenue d’un tel concours a, en plus, une dimension symbolique, écrit le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne. Dans le contexte exceptionnel que l’on connaît, nous multiplions les mesures pour soutenir les agriculteurs qui participent activement à l’offre de produits alimentaires et au développement des régions du Québec. Ces jeunes génèrent des emplois et des retombées économiques au-delà de leur communauté. Reconnaître leurs efforts et contribuer au succès de leur entreprise s’inscrit en ligne directe avec nos initiatives de relance économique. »

Le grand gagnant du concours, qui recevra une bourse de 5000 $, sera dévoilé le 24 novembre prochain lors du Colloque Gestion organisé par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec. 

Deux prix de 2500 $ et une bourse de 1500 $ pour des actions en matière de développement durable seront également remis parmi les finalistes. 

Le Fonds d’investissement pour la relève agricole (FIRA) décernera d’autant plus une bourse de 1500 $ à l’un des candidats qui se sera illustré notamment par l’importance de son encadrement ou de son mentorat.