Les ministres Danielle McCann, Lionel Carmant, Marguerite Blais remettent le prix Persillier-Lachapelle à Patricia Gauthier.

Un prix et la retraite pour Patricia Gauthier

C’est avec le prix Persillier-Lachapelle à la main que Patricia Gauthier, la présidente-directrice générale du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, tire sa révérence. Celle qui a conclu sa carrière longue de 45 ans en tant que gestionnaire dans le réseau de la santé s’en réjouit, mais accepte l’honneur avec beaucoup d’humilité.

« C’est un prix qui reconnaît la carrière dans le réseau de la santé, explique-t-elle. Ce sont mes dernières heures. Ç’a été 45 ans de passion pour la santé et les services sociaux. Je le dédie à tous mes collègues PDG qui ont, depuis les quatre dernières années, fait en sorte qu’on puisse travailler très étroitement au niveau de la fusion de nos établissements. »

Mme Gauthier avoue que c’est un prix qui la « rejoint ». « On a vu plusieurs récipiendaires de prix qui concernent tous l’amélioration des soins et services. On dit d’agir avec l’usager. Tout le monde qui a gagné des prix avait ça en commun : avoir au cœur le fait qu’on puisse agir avec nos usagers et notre population. C’est ce qui m’a animé toute ma carrière », affirme la nouvelle retraitée. 

« Le deuxième volet, c’est celui de partenariat, poursuit Mme Gauthier. On voyait aujourd’hui que tous les projets de partenariat sont intéressants, car ils contribuent à améliorer [les liens] avec les organismes communautaires, avec l’Université, l’éducation. »

Mme Gauthier a connu « Il y a quarante ans, quand j’étais à l’hôpital Notre-Dame, c’est un médecin montréalais qui l’a gagné. Jamais je n’aurais pensé que j’aurais pu gagner ce prix ! »

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a également reçu un prix d’excellence dans la catégorie Développement durable pour le programme de mobilité durable.