La petite Dima Shito, 8 ans, était tout sourire après avoir reçu son cadeau du père Noël.

Un premier Noël sherbrookois

Des frères et sœurs déballent ensemble des cadeaux, assis par terre dans la salle commune de l’École du Phare. Ils viennent d’Afghanistan, de Côte-d’Ivoire ou encore du Brésil; ils ne parlent pas la même langue, mais ont les mêmes étoiles dans les yeux. Et ils ont un autre point commun majeur : ils sont tous arrivés au Canada au cours de la dernière année.

Le Service d’aide aux Néo-Canadiens a organisé une grande fête de Noël samedi, à laquelle 450 personnes – dont 300 enfants – ont participé. « Tout était préparé pour faire découvrir aux nouveaux arrivants les traditions qu’on a ici au Québec. On les a d’ailleurs accueillis avec une bûche de Noël que les bénévoles ont servie avec beaucoup d’amour », a souligné la responsable de l’activité, Jenny Lopez.

Évidemment, la tradition de la distribution de cadeaux par le père Noël et ses lutins a particulièrement fait fureur auprès des jeunes. Chaque enfant présent recevait trois cadeaux : un item tricoté par un cercle de fermières de la région (des pantoufles, par exemple); un livre offert par un élève du Séminaire de Sherbrooke, et un jouet. Les dinosaures en plastique, têtes à coiffer et ensembles pour jouer au médecin passaient de mains en mains entre les enfants.

Mme Lopez a tenu à remercier tout particulièrement la quarantaine de bénévoles qui ont rendu l’activité possible, qu’il s’agisse des élèves de l’école La Samarre qui faisaient les lutins du père Noël, ceux du Séminaire, qui donnaient les livres et jouaient avec les enfants, ou encore tous ceux qui ont préparé le goûter qui était servi à tous après l’activité.

Les Jeunes musiciens du monde, la troupe de danse folklorique de Cadence ainsi que la musicienne Ariane DesLions ont pour leur part offert des prestations à la foule.