Les canons à neige sont en fonction sur les pistes du mont Bellevue depuis novembre.

Un premier hiver dans la continuité au mont Bellevue

Les amateurs de sports d’hiver qui fréquentent le mont Bellevue pourront profiter cette année sensiblement des mêmes services que par le passé. Le Regroupement du parc du Mont-Bellevue (RPMB), qui vient de prendre les rênes de la montagne, a travaillé durant les derniers mois à la vitesse grand V pour que les Sherbrookois puissent passer du bon temps dans la neige.

La directrice générale du RPMB, Josianne Arès, est arrivée en poste au début du mois de septembre et s’est donné comme priorité d’assurer la tenue les services en lien avec la station de ski. « On voulait que les gens ne voient pas de différence. L’école de ski sera bien opérationnelle, et on va offrir les mêmes services à 90 %. La seule chose qui change, c’est qu’on ne fera pas de vente d’équipement neuf ni d’échange d’équipement usagé. On va se donner un an pour voir comment ça va l’exploitation de la station de ski avant de s’attarder à cette partie plus commerciale », explique-t-elle.

Les canons à neige sont en fonction sur les pistes du mont Bellevue depuis novembre. La date précise d’ouverture de la station n’était pas connue dimanche, mais tout indiquait que ça se passerait au courant de cette semaine. « C’est sûr que ce sera avant le temps des Fêtes », assure Mme Arès.

Comme c’était le cas l’an dernier, la Ville de Sherbrooke s’occupe des remontées mécaniques, de l’enneigement des pistes ainsi que de l’entretien des sentiers de la montagne. « On travaille en collaboration très étroite avec le contremaître du parc et les gens de la Ville. C’est leur bâtiment et leur équipement qui est ici, et on veut resserrer le partenariat encore plus qu’avant », affirme la directrice générale.

À l’époque où la station de ski était dirigée par Claude Adam, celui-ci s’occupait de l’ensemble des activités.

Encore de l’inconnu

Le RPMB a tenu une rencontre citoyenne le 29 novembre afin de présenter ses mandats et d’expliquer le nouveau fonctionnement de la gestion de la montagne. « Tout le monde était rassuré de voir que les choses étaient organisées. Les gens savaient qu’il y avait des discussions depuis un an, mais de savoir que les choses avançaient concrètement, ça les a rassurés. Beaucoup étaient préoccupés par la cohabitation puisque le mont sera en multi-usage et avaient des questions à poser », rapporte Mme Arès.

Il reste encore beaucoup d’inconnu pour l’avenir du mont Bellevue, puisque l’équipe de gestion se concentre actuellement sur la saison des sports d’hiver. On prévoit faire le bilan de celle-ci, analyser les divers moyens et ressources dont dispose le RPBM, et plancher sur des projets concrets au printemps pour qu’un plan d’action sur 3 ou 5 ans puisse être présenté au début de l’été.

Une meilleure signalisation dans la montagne fait partie des projets du Regroupement.

Rappelons que celui-ci a pour mission de faire du développement « quatre saisons » pour la montagne, et de répondre aux différentes attentes des citoyens et des clubs et associations qui utilisent le mont.

Le conseil d’administration du RPBM est composé de membres d’associations qui utilisent la montagne, comme le Club Dalbix (vélo de montagne), la Coop Aventure (camps de jour), le Club de tir à l’arc et le Club de ski de fond. Il comprend également un représentant de l’Université de Sherbrooke et un poste citoyen.

Depuis le début de l’année, la Ville a fait divers travaux au mont Bellevue. Un cap de roc qui empêchait un accès en pente douce jusqu’aux télésièges a été retiré, deux pistes de vélo pour débutants ont été complétées et la conduite d’eau servant à l’enneignement de la montagne a été remplacée.